L’Agence France-Presse brûle la politesse à tous (les médias) et donne Macky gagnant à 57,2 %

0
712

L’AFP, Agence France-Presse, qui il est vrai n’est pas sous la juridiction des lois sénégalaises, a décidé de brûler la politesse à tout le monde, en tout cas à la presse, en donnant Macky Sall gagnant à 57,2 % ce mardi soir. Politesse brûlée en attendant qu’autre chose brûle dans ce pays? Voici en tout cas ce que le média français a pris sur lui la responsabilité d’écrire, ci-après, alors que des PV de bureaux de vote peuvent être encore contestés ou annulés par la Commission Nationale de Recensement des Votes du Sénégal. Il est dommage et même vexatoire pour les Sénégalais que nous sommes que cette proclamation de la réélection du président sortant vienne de la France, quoique nous consentons à l’AFP le fait d’être un organe de presse indépendant. En publiant ceci, l’AFP prend le soin de s’abriter derrière les médias sénégalais, notamment l’Agence de Presse Sénégalaise et e-media:

 » Le président sénégalais Macky Sall était mardi en passe de remporter un second mandat dès le premier tour de l’élection présidentielle, selon des résultats officiels provisoires portant sur près de 90% des suffrages publiés par les médias sénégalais.

 Macky Sall, 56 ans, a récolté lors du scrutin de dimanche plus de 2,2 millions de voix, contre environ 1,7 million au total pour ses quatre adversaires, qui ne paraissent pas en mesure de le forcer à un second tour, indiquent les chiffres officiels des commissions départementales affichés devant les tribunaux départementaux et compilés par les médias locaux, dont l’agence de presse publique APS.
   Cela correspond à une majorité absolue de 57,26% pour le président sortant, contre 21,63% pour l’ex-Premier ministre Idrissa Seck, 15,55% pour le député « antisystème » Ousmane Sonko, ses deux plus proches poursuivants, selon le site d’information e-media, dont les résultats portent sur 87,32% des bulletins.
   « Aujourd’hui, avec cette première estimation plus ou moins officielle des commissions départementales, les tendances affichées ou les résultats indiquent qu’effectivement le président Macky Sall est en passe de remporter cette élection dès le premier tour », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakkar (BBY) et secrétaire-général du gouvernement, Seydou Guèye.
   Le président d’université privée Issa Sall (4,09%) et l’ex-ministre Madické Niang (1,47%), étaient très nettement distancés, selon les chiffres du site e-media. L’APS, qui n’a pas publié de pourcentages globaux, a en revanche donné des chiffres très proches de son concurrent privé et d’autres médias, département par département.
   La participation a été de 66,5%, a indiqué à l’AFP une source proche du ministère de l’Intérieur.
   Les chiffres officiels provisoires des 45 départements du pays et de la diaspora sont examinés depuis la mi-journée par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), qui doit les publier jeudi ou vendredi au plus tard. Ils seront ensuite rendus définitifs par le Conseil constitutionnel, après l’examen d’éventuels recours.
   mrb-siu/jh

Agence-France-Presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: