Le « coronasceptique » président brésilien, Jair Bolsonaro, testé positif au Covid-19 / Vidéos

0
187

Depuis le début de la pandémie, M. Bolsonaro minimise la maladie et participe à des événements publics sans porter de masque.

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a annoncé, mardi 7 juillet, avoir été testé positif au Covid-19. Lundi, il avait révélé qu’il présentait certains symptômes, notamment de la fièvre, et s’était soumis à un test – une radiographie des poumons à l’hôpital des forces armées.

Il a annoncé le résultat lors d’un entretien télévisé au cours duquel il a affirmé « se sentir parfaitement bien » :

« J’avais 38 degrés de fièvre, mais mes poumons étaient propres. Les médecins m’ont donné de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine [un antibiotique] et après, je me suis senti mieux. Je vais parfaitement bien. »

« Pas la peine de paniquer »

« En tant que président, je suis toujours en première ligne. La vie continue, il faut faire attention avec les personnes âgées, mais pas la peine de paniquer », a insisté Jair Bolsonaro. « J’avoue que je pensais que j’avais déjà été contaminé avant, sans ressentir de symptômes (…). Si je n’avais pas fait le dépistage, j’aurais pu contaminer des gens. » M. Bolsonaro a précisé qu’il travaillerait désormais le plus possible « par visioconférence ».

Se savoir malade ne l’a cependant pas empêché de retirer le masque de protection qu’il portait, à la fin de l’entretien avec les journalistes : « comme ça vous pouvez voir mon visage et constater que je vais bien ! ».

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souhaité, mardi, un « rapide rétablissement » au président brésilien. « Aucun pays n’est immunisé, aucun pays n’est à l’abri, et aucun individu ne peut être à l’abri », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, tandis que le responsable des urgences sanitaires de l’OMS, Michael Ryan, a estimé que « prince ou pauvre, nous sommes tous également vulnérables » face au virus.

« Comme une petite grippe, un petit rhume »

 

« Aucun individu ne peut être à l’abri »

Depuis le début de la pandémie, le président brésilien, 65 ans, minimise la maladie et participe à plusieurs événements publics sans porter de masque, tout en critiquant les mesures d’isolement mises en œuvre dans plusieurs Etats. « Vu mon passé de sportif, si j’étais contaminé par le virus, je n’aurais pas à m’inquiéter. Je ne sentirais rien. Au pire, ce serait comme une petite grippe, un petit rhume », avait-il affirmé fin mars lors d’une allocution télévisée.

Samedi, il a encore publié des photos sur Facebook, sur lesquelles il apparaît le visage découvert en compagnie de plusieurs ministres et de l’ambassadeur américain à Brasilia, lors d’une réception à l’occasion de la fête nationale des Etats-Unis. Lundi, il a opposé son veto à deux articles de la loi sur l’utilisation de masques dans les lieux publics.

Le Brésil est le pays le plus touché par la pandémie, derrière les Etats-Unis, avec à ce jour 1,6 million de cas de Covid-19 pour 65 487 morts.

Tract (avec médias)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20