Le footballeur sénégalais Armand Traoré raconte sa « galère inadmissible » en Turquie

0
195

Un départ à Rizespor et la carrière d’Armand Traoré a pris une autre tournure. Sur une bonne lancée à Cardiff City, l’international sénégalais a complètement sombré en Turquie.

Sans nouvelles depuis plusieurs saisons, le défenseur des Lions refait surface avec une interview accordée à Footmercato. Dans cet entretien, Traoré dévoile tout et a mis en lumière son traitement assez particulier par les dirigeants de Rizespor.

« Je suis en train de vivre une galère totale depuis presque deux ans. En 2017/18, je monte en Premier League avec Cardiff City. Cet été-là, je signe en Turquie, à Rizespor. On m’a vendu du rêve, en me disant qu’au bout d’une saison, si j’aidais bien l’équipe, je partirais à Fenerbahçe. Je me suis fait berner », a-t-il commencé.

Avant de conclure : « Ils devaient me payer une bonne partie de mon salaire avant mon arrivée pour le stage de préparation. Ils ne m’ont pas payé pendant des mois et des mois. C’était un peu chaud, avec ma famille restée en Angleterre à charge… J’ai pris un avocat pour envoyer des lettres au club. Ils n’ont pas aimé, ils ont décidé de me dégager, de m’interdire de centre d’entraînement, de m’envoyer avec les U23 et de me faire la misère. J’ai fait une saison blanche. Je m’entraînais même parfois seul. En semaine internationale, alors que tout le monde était off, on me demandait de venir m’entraîner, seul sur un terrain… On me refusait des permissions pour rentrer voir ma famille… Ça a gâché ma carrière de signer là-bas. Ce qu’ils m’ont fait, c’était inadmissible ».

Deux ans de galère qui ont pris fin en janvier dernier. Armand Traoré libre depuis le début de l’année est à la recherche d’un nouveau point de chute pour se refaire une santé.