Le journaliste rufisquois Moussa Gueye sauvagement agressé

0
85

Le journaliste Moussa Guèye, directeur de  publication du quotidien « Wa grand place », a été victime d’une agression sauvage dans la nuit du Mardi 19 au Mercredi 20 Mai 2020, à Santhiaba par 4 jeunes qui habitent le quartier.
Évacué à l’hôpital Youssou Mbargane, il lui sera mis 7 points de suture sur la tête et à la bouche, le tout  assorti d’une incapacité de travail de 15 jours. L’association des journalistes de Rufisque, se réserve le droit de porter plainte contre x.
Maguette Ndong, de l’association, fulmine que « c’est lâche et barbare cette agression commise en période de couvre-feu. Mais nous n’allons pas lasser cette affaire comme ça. Je ne sais pas où était la police censée protéger les citoyens.? »

Pour des raisons professionnelles, les journalistes sont obligés  de travailler jusque tard dans la nuit et sont ainsi exposés aux dangers. Le quartier de Santhiaba est réputé dangereux.

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20