LE MONDE DE LA SALSA ENDEUILLE : Johnny Pacheco a tiré sa révérence à l’âge de 85 ans

0
17

(Tract)- Le légendaire musicien Johnny Pacheco, est décédé ce lundi 15 févier 2021 à l’âge de 85 ans dans un hôpital de New York. Co-fondateur de la légendaire maison de disques de musique latine Fania et connu sous le nom de « El Padrino de la salsa », Pacheco a composé plus de 150 chansons.

Johnny Pacheco, l’un des fondateurs de l’emblématique label de musique latine Fania Records, est décédé ce lundi à 85 ans. Il avait été hospitalisé dans le New Jersey pour une pneumonie.

« Avec une grande douleur dans l’âme et un grand vide dans mon cœur, je vous annonce que le maestro Johnny Pacheco est mort aujourd’hui dans la paix. Mille mercis pour vos prières et pour tout l’amour que vous lui avez toujours donné », a déclaré son épouse, Cuqui Pacheco, dans un communiqué publié au nom de la famille sur le compte Facebook officiel de l’artiste.

Né à Santiago de los Caballeros (République dominicaine) en mars 1935, Johnny Pachéco avait adopté la ville de New-York pour domicile.

Son père était un chef d’orchestre qui jouait de la musique de danse populaire, y compris le danzón cubain, qui aurait une influence sur la carrière musicale du jeune Pacheco. Tout au long de sa vie, il a été caractérisé par son engagement pour le développement de la communauté latino dans le monde.

Johnny Pacheco était un auteur-compositeur et arrangeur musical. Il a notamment travaillé pour Celia Cruz et Ruben Blades. En tant que producteur, sa vaste connaissance musicale de divers genres musicaux latins a contribué à déclencher l’essor du genre de danse latine connu sous le nom de salsa.

 Une envergure internationale

Pacheco a composé plus de 150 chansons, dont beaucoup sont devenues des classiques, comme « La Dicha Mía », « Quitate Tu Pa’Ponerme I « , » Acuyuye « ou » Le roi de la ponctualité « .

Sur plusieurs scènes du monde, le salsero s’est produit en tant qu’artiste invité avec de nombreuses légendes américaines du jazz et de la musique populaire dont Quincy Jones, Stan Kenton, Tony Bennet, George Benson, Sammy Davis Jr., Ethel Smith et Steve Wonder.

Tract