Le « tribunal des médias » (Cored) va juger le traitement de l’affaire du « député APR, des Peulhs et des machettes pro-Macky »

0
109

Les choses sérieuses commencent pour le nouveau Tribunal des Pairs du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED). Installée il y a quelques semaines, le mercredi 23 septembre dernier, l’instance dirigée par Eugénie Rokhaya Aw va instruire ses premiers dossiers. Il s’agit de trois (03) auto saisines a évacuer en urgence et de deux (02) plaintes, informe Sud Quotidien.

Trois (03) auto saisines et deux (02) plaintes. Ce sont là les premiers dossiers que va instruire le Tribunal des Pairs du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED), récemment installé. Parmi ces dossiers, soumis aux «juges des médias» pour instruction, figure le traitement médiatique par le site actu221 de la sortie du député APR Aliou Dembourou Sow. «L’un des dossiers concerne la publication par le site d’information actu221 d’un article sous le titre : «un député appelle les peuls à prendre les machettes pour défendre la candidature de Macky Sall», informe un communiqué du CORED daté d’hier, mardi 13 octobre 2020.

Et la source de préciser que «cette affaire et deux autres font l’objet d’une auto saisine et seront instruites en toute urgence par le Tribunal des Pairs du CORED, qui a, par ailleurs, reçu deux plaintes faisant également l’objet d’examen».

En attendant, «le CORED en appelle encore une fois à la responsabilité des hommes et femmes de médias dans le traitement de l’information», conclut le texte. Le CORED a pour mission de veiller au respect, par les journalistes, les techniciens des médias et les entreprises de presse, des règles d’éthique et de déontologie. Il s’est doté d’un Tribunal des Pairs, un organe indépendant et autonome depuis 2014, à l’initiative du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS). De dix (10 juges, l’équipe précédente) le Tribunal, renouvelé et installé le mercredi 23 septembre 2020 comprend douze (12) membres. Ce Tribunal a élu à sa tête, le vendredi 02 octobre dernier, à l’issue de sa première réunion, Eugénie Rokhaya Aw, journaliste et ancienne directrice du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI), l’école de journalisme de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. La juridiction statue sur les plaintes ou en cas d’auto saisine.

LE CORED A DESORMAIS LES COUDEES FRANCHES POUR APPLIQUER LES DECISIONS DU TRIBUNAL

Pour corriger les manquements déplorés avec la première équipe, souvent critiquée pour l’absence de recours en cas de non satisfaction de la décision rendue, la nouvelle instance d’autorégulation va fonctionner sur la base d’un double degré de juridiction. Elle va dorénavant statuer en première instance et au besoin (en cas de recours) en seconde instance. Ce qui explique l’augmentation des juges de 10 à 12, dont cinq (05) femmes, avec le maintien de 03 membres de l’équipe sortante notamment les journalistes, Mame Less Camara Eugenie R. Aw et Mamadou Biaye qui vont servir d’éclaireurs à leurs 09 autres nouveaux collègues dans l’instance. Tous ses membres sont des journalistes en activité ou à la retraite, élus pour un mandat de trois (03) ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20