Les « baskets sataniques » : Nike porte plainte contre 666 paires de chaussures contenant du vrai sang humain

0
20
MSCHF

[Tract] – Nike assigne en justice le collectif artistique MSCHF de Brooklyn pour une paire controversée de « Satan Shoes » dont les semelles contiennent une goutte de vrai sang humain. 

 

Les chaussures, d’une valeur de 1 018 dollars, sur lesquelles figurent une croix inversée, un pentagramme et les mots « Luc 10:18 », ont été fabriquées à partir de Nike Air Max 97 modifiées.

MSCHF a sorti 666 paires de chaussures lundi en collaboration avec le rappeur Lil Nas X et affirme qu’elles ont été vendues en moins d’une minute.

Nike affirme qu’il y a violation de marque déposée.

Les chaussures noires et rouges ont été « lâchées » par MSCHF lundi, coïncidant avec le lancement de la dernière chanson de Lil Nas X, Montero (Call Me By Your Name), qui a fait ses débuts sur YouTube vendredi dernier.

Dans le clip, on voit le rappeur glisser sur une barre de strip-tease du paradis à l’enfer, chaussé d’une paire de baskets.

L’image et les chaussures font référence au verset de la Bible Luc 10:18 : « Il leur dit : « J’ai vu Satan tomber du ciel comme un éclair ».

Chaque chaussure est dotée d’une semelle à bulles d’air signature de Nike, contenant 60 centimètres cubes d’encre rouge et une seule goutte de sang humain, donnée par les membres du collectif artistique.

Le géant de la chaussure de sport déclare, dans une plainte déposée auprès du tribunal du district de l’est de New York, qu’il n’approuve ni n’autorise les chaussures Satan personnalisées.

Les chaussures Satan de Lil Nas X et MSCHF ont été vendues en moins d'une minute lundi.

CRÉDIT PHOTO – MSCHF /Les chaussures Satan de Lil Nas X et MSCHF ont été vendues en moins d’une minute lundi.

Nike demande au tribunal d’empêcher MSCHF de vendre les chaussures et de les empêcher d’utiliser sa célèbre marque Swoosh.

« MSCHF et ses Satan Shoes non autorisées sont susceptibles de provoquer une confusion et une dilution et de créer une association erronée entre les produits de MSCHF et Nike », déclare le géant de la chaussure de sport dans son action en justice.

« En fait, il existe déjà des preuves d’une confusion et d’une dilution importantes sur le marché, notamment des appels au boycott de Nike en réponse au lancement des Satan Shoes de MSCHF, fondés sur la croyance erronée que Nike a autorisé ou approuvé ce produit. »

L’action en justice cite un tweet de l’influenceur de chaussures populaire @Saint de vendredi dernier, qui a teasé la sortie prochaine des chaussures et a fait de la publicité pendant le week-end sur les médias sociaux et dans les médias aux États-Unis.

Certains conservateurs, dont la gouverneure du Dakota du Sud Kristi Noem, et certains religieux, se sont offusqués du design controversé des chaussures et ont critiqué Lil Nas X et MSCHF sur Twitter.

Lil Nas X a riposté au gouverneur et à d’autres critiques sur Twitter. Lundi, il a publié plusieurs mêmes sur son profil en réponse à la nouvelle du procès intenté par Nike.

Avec Bbc