« Les infrastructures étaient très importantes pour nous. Nous ne voulons pas perdre le côté agricole de Mbodène. Nous voulons avoir des récoltes, même si c’est une petite parcelle. Les infrastructures, nous essayons de les mettre sur le plan agricole. Nous ferons tout pour qu’elles soient accessibles», a rassuré Akon. Représentant l’Etat du Sénégal, le ministre du Tourisme, Alioune Sarr, a rappelé qu’«Akon, rencontre une vision, la vision de Macky Sall qui est de faire le Sénégal une référence touristique dans le domaine au niveau mondial. Faire du tourisme et des transports aériens des leviers de développement durable profitable aux populations, mais également créateur de richesses d’emploi».

C’était un rêve qui est en train de se concrétiser. Le chanteur américano-sénégalais, Akon a lancé hier devant un parterre de personnalité, en présence aussi de son architecte Oussey Bakary, son plus grand projet dénommé « Akon City ». Une ville futuriste sur 8 km carrés, dans la zone de Mbodiène, un peu dans le style Wakanda du film « Black Panther ». La première pierre de « Akon City », va sortir de terre dans moins de 10 ans, pour un investissement de départ de 6 milliards de dollars (près de 325 milliards FCFA).

Selon le promoteur, le plan du projet a été articulé autour de 3 phases, dont la première va démarrer dans le premier trimestre de l’année 2021 pour une durée de 3 ans et demi. Le coût global de cette grande ville futuriste est estimé à 6 milliards de dollars américains. Soit près de 325 milliards de FCFA qui seront investis sur cette ville écologique futuriste sur une période de 10 ans.

Cette ville futuriste, l’international sénégalais a expliqué le pourquoi du choix de ce site. « Je sais ce que j’ai vu à Bodiène. Si vous voyez la culture, vous y trouvez tout. Si nous voulons un impact, Mbodiène est le meilleur endroit. Depuis tout petit, j’ai su que je peux amener le Sénégal loin. Aux Etats-Unis, il y a des gens qui ne connaissent pas leurs cultures. Là-bas, quand tu parles d’Afrique, ils ont peur », explique le rappeur.

Par ailleurs, il a renseigné qu’ils vont utiliser plus de matériaux du Sénégal. Et certains, « il faudra chercher ailleurs. Nous allons utiliser des matériaux recyclables, bio-verts. Pour les salaires, je payerai autant que possible. Nous aurons à signer avec des prestataires. Nous avons aussi recours à des experts. Et nous avons besoin beaucoup de jeunes. Les infrastructures étaient très importantes pour nous. Nous ne voulons pas perdre le côté agricole de Mbodène. Nous voulons avoir des récoltes, même si c’est une petite parcelle. Les infrastructures, nous essayons de les mettre sur le plan agricole. Nous ferons tout pour qu’elles soient accessibles », a-t-il rassuré.

Venu représenter Représentant l’Etat du Sénégal, le ministre du Tourisme, Alioune Sarr, a rappelé qu’« Akon, rencontre une vision, la vision de Macky Sall qui est de faire le Sénégal une référence touristique dans le domaine au niveau mondial. Faire le tourisme et les transports aériens des leviers de développement durable profitable aux populations, mais également créateur de richesses d’emploi »

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20