Les restaus de l’UGB rouverts, un mécène a pris en charge les tickets impayés

0
37

Tract – La paix est revenue au niveau de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) après les échauffourées entre étudiants et forces de l’ordre. La direction du Centre régional des Œuvres universitaires et sociales (Crous) est revenue à de meilleurs sentiments. Elle a décidé de rouvrir les restaurants. Les étudiants avaient encore investi hier la route nationale n°2 pour déplorer la fermeture des restaurants décidés par la direction du Crous à chaque fois que des journées sans tickets (JST) sont décrétées. La pression était forte mais les étudiants ont campé sur leur position. La détermination des étudiants a contraint le Directeur du Crous, Pape Ibrahima Faye, à revenir sur sa décision. En assemblée générale, les amicales ont informé leurs camarades de la reculade du directeur général du CROUS. Une rencontre est prévue entre Ibrahima Faye et la coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl).

Les gens s’interrogent sur l’identité de celui qui a éteint le feu. A la direction du Crous, des sources renseignent que c’est un mécène qui «a pris en charge les frais de tickets du déjeuner et du dîner pour tous les étudiants qui viendraient s’alimenter». Sans toutefois donner l’identité de ce dernier. Mais ce mécène pourrait-il payer à chaque fois que les étudiants décrèteront des journées sans tickets ? Mystère et boule de gomme ! Quoi qu’il en soit, les responsables de la Cesl qui savourent leur victoire ont mis sur la table leur plateforme revendicative qui tourne autour de la réhabilitation des allées piétonnes dans le campus, la réparation des ambulances en panne et des chambres froides. Le gouverneur et le préfet seraient impliqués dans la recherche de solutions. Les étudiants sont conviés par ces derniers à une rencontre pour échanger sur leurs problèmes. D’importantes recommandations sont attendues, indique L’As.

Tract