L’expérimenté journaliste Cheikh Tidiane Coly devient directeur de publication de Tract

0
265

Depuis ce dimanche 1er décembre 2019, Cheikh Tidiane Coly, également connu sous ses initiales CTC, est nommé par Global Com International SARL, directeur de la publication du site d’informations dont la société (née en 2006) est éditrice : Tract.sn.

Depuis 2017, Cheikh Tidiane Coly est aussi et reste dans l’équipe du P’tit railleur sénégalais, journal satirique qui croque du Sénégalais à belles dents.
Ousseynou Nar Gueye, jusque-là directeur de la publication et de la rédaction de Tract.sn, garde le titre de fondateur et éditorialiste.

Pour Cheikh Tidiane Coly, c’est la suite logique et l’aboutissement d’une collaboration commencée avec Tract. sn, quelques mois seulement après la mise en ligne du site, au premier trimestre en 2018. Il a signé plusieurs papiers de Tract.sn depuis lors.
C’est aussi une suite logique de ses passages marquants dans des organes de presse, dont Tract (version papier, entre 2000 et 2002), où CTC a été un des piliers, par sa plume enjouée et incisive.
Il y a 19 ans, – c’était le 08 mars 2000 pour être précis – naissait le journal tabloïd Tract (avec comme Directeur de publication Ibou Fall et Rédacteur en chef Ousseynou Nar Guèye).
Dans l’euphorie et l’effervescence de la nouvelle et première alternance politique au Sénégal de 2000, avec l’accession de Me Abdoulaye Wade à la magistrature suprême, la Rue de Thann parfumée par les odeurs de poissons, arômes de fleurs et autres aromates de « géjju kasamaas » (poisson séché de Casamance), une team de jeunes journalistes s’émerveillait de tenir, entre ses mains frêles, un canard sortant des sentiers battus de la presse sénégalaise. Cheikh Tidiane Coly a fait partie de la bande qui est vite montée au créneau pour dire autrement l’actu et bouleverser au quotidien la manière de lire l’info.

Son histoire d’amour-passion avec la presse avait commencé aux premières lueurs du Matin, quotidien fondé par Baba Tandian (avec comme associés Youssou Ndour, Cheikh Tall Dioum, Bara Tall). Sous la direction de Pape Samba Kane(alias Psk), puis Boubacar Boris Diop et ensuite Mame Less Camara, Chiekh Tidiane Coly a affuté sa plume qui lui permettra, entre papiers sport, culture, politique… d’imprimer plus tard et agréablement, noir sur blanc, les portraits et rondeurs de belles femmes du Sénégal.

En 2001, avec toujours la presque quasi-totalité du « gang du fond du couloir » (c’est comme ça qu’on appelait sarcastiquement au quotidien Le Matin, le desk société dirigé par Ibou Fall ), l’aventure continue avec la création du journal Frasques. Un autre défi est né avec Ibou Fall et l’imprimeur Cheikh Ba, une autre équipée où Cheikh Tidiane était chargé des grands reportages qui le conduiront un peu partout, entre l’Afrique et l’Europe, au Mali (Can 2002), en Tunisie (Can 2004), en France, en Angleterre…

Cheikh Coly sera entre 2006 et 2010, le rédacteur en chef de Lissa Magazine, avant d’être, entre octobre et décembre 2010 rédacteur en chef de Choc (un quotidien d’Africome de Mamadou Kane).
Alors, quand en 2018 (encore le 08 mars, décidément), Ousseynou Nar Gueye met en ligne l’ancien canard de la rue de Thann et en fait Tract.sn, version électro- tonique, pardon, électronique du journal tabloïd originel, il était dans l’ordre normal des choses que Cheikh Tidiane Coly y appose rapidement sa signature. Le mandat confié à CTIC par l’éditeur Global Com International est de continuer à faire de Tract.sn un organe de presse en ligne qui soit métro, résolument afro, assez bobo, et un poil tiéddo.

CTC arrive comme Directeur de la publication de Tract avec une équipe qui vient de s’étoffer également de deux journalistes : Bassirou Niang et David Ndéné Ndao, tous deux anciens du journal tabloïd Tract, paru entre 2000 et 2002.

Cela ressemblerait presque à une reconstitution de ligue dissoute…

Damel Mor Seck

(Crédit photo : Ousmane Ndiaye Dago)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: