« Luc Nicolai pouvait bénéficier de liberté provisoire là où Bougazelli… » Doudou Diagne Diécko

0
34

Président de l’Amicale des amateurs de lutte, membre également du mouvement Fidèles Bëgg Sa Réew, Doudou Diagne Diécko s’est prononcé à Tract.sn sur plusieurs sujets de l’actualité au Sénégal (à publier tout au long du week-end) parmi lesquels celui concernant le promoteur Luc Nicolai.

Voici ce qu’il en dit :

« Pour Luc Nicolai, je ne serais pas long, par ce que les affaires de justice sont toujours compliquées à maîtriser. Mais je suis solidaire, et lui souhaite la totale liberté parce que c’est un des nôtres. Et si cette histoire de grève de la faim est avérée, je lui demande d’y surseoir parce qu’un jour, il sera libre par la Grandeur d’Allah.

Et je pense qu’il devrait bénéficier toujours de cette liberté provisoire là où Bougazelli en a eu droit. Thione Seck aussi en bénéficie.
Luc ne connaît que le Sénégal et n’a que le Sénégal. On pouvait juste lui demander de venir se présenter à la justice à une périodicité établie.
Et lui, au moins à été entendu dans le dossier le concernant puis condamné. Il a été longtemps en prison. Mais Bougazelli…

Non, je pense même que le système de liberté provisoire accordée à Bougazelli décrédibilise notre justice. C’est inadmissible…

Vous vous rappelez de l’affaire Serigne Mbaye Thiam, alors ministre de l’Éducation nationale dans son dossier contre les enseignants qu’on a accusé de fraude dans un concours. Mais, la justice avait donné raison à enseignants. Et pourquoi donc Serigne Mbaye a encore pris ce dossier pour le soumettre à l’Assemblée nationale…

Je pense que ces comportements et actes tuent, politiquement, la justice. Il faut être raisonnable. »

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20