« A tous nos partenaires, publics et privés, mon message reste le même : posez un nouveau regard sur l’Afrique et les Africains. Ceux qui continuent de percevoir et d’analyser les dynamiques africaines à travers des paradigmes et des paramètres périmés, risquent d’être surpris et en retard sur les rendez-vous de demain ».

Voilà le message que le Président Macky Sall a lancé, jeudi, depuis Paris, devant les participants à l’université d’été du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) portant sur l thème : « Renaissance des entreprises de France (REF) », à l’hippodrome de Long champ, dont il était l’invité de marque.

Martelant que « l’Afrique est l’avenir du monde de demain », le président de la République a souligné que « depuis plusieurs années, l’Afrique affiche régulièrement des taux de croissance supérieurs à la moyenne mondiale ».

« L’Afrique en construction est une source d’opportunités et d’investissements. C’est aussi un acteur qui demande des rapports de partenariat plus qualitatifs, plus justes et plus équitables, pour une croissance et une prospérité partagée. Le Sénégal veut rester dans cette dynamique avec la Phase II du Plan Sénégal Emergent sur la séquence 2019-2023 », a-t-il dit.

Et d’ajouter à l’endroit du patronat français : « Vous pouvez y contribuer. Je ne vous présenterai pas le Sénégal. Vous connaissez le pays. Nous connaissons la qualité du savoir-faire français. Nous avons en commun une langue et une tradition juridique, en plus de la proximité géographique ».

« A mon sens, le vrai enjeu de la coopération avec l’Afrique aujourd’hui, ce n’est plus le débat sur l’augmentation de l’aide publique au développement. Mais comment les gouvernements des pays partenaires pourraient soutenir les initiatives d’investissement privé par la facilitation de l’accès au crédit et des mécanismes de financement appropriés », a-t-il soutenu.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20