MALGRE LA CRISE QUI SECOUE LE SECTEUR DE LA JUSTICE : Le ministre Malick Sall reste « aveugle »

0
46

Il n’y a pas pire aveugle celui qui ne veut rien voir. Cette phrase collerait bien au ministre de la Justice qui a dit à l’hémicycle lors du vote du budget de son ministère, qu’il « il n’y a pas de crise dans la justice ». Alors que les fiats sont tets et le constat est là depuis son arrivé à la tête de ce département il y a toujours des remous.

Mais toutefois, il a précisé que quelque soient les reproches faits à la justice, le Sénégal est une référence en matière de justice. Pour le ministre, le respect de l’Etat de droit et la bonne gouvernance sont des réalités qui épousent la vision du chef de l’Etat. « Il n’y a nullement de crise dans le secteur de la justice », a-t-il lancé. Avant d’indiquer que ni lui encore moins le président de la République ne sont des membres de la Chambre de discipline du Conseil supérieur de la magistrature où les magistrats sont attraits au cas où ils transgressent la loi

Le ministre de la Justice, Malick Sall qui a fait face aux député ce matin pour défendre son projet de budget 2021 qui a été  arrêté à 48 456 706 738 francs CFA en crédits de paiement. Là où les autorisations d’engagement sont évaluées à 59 155 512 145 francs CFA.

En effet, en commission des lois, les parlementaires avaient interpellé sur les conflits notés dans la magistrature. Mais pour le ministre, il n’y a pas de conflit dans le secteur de la justice. Le ministre a fait noter que certaines affirmations ne sont que des opinions. Lesquelles sont libres et il ne saurait y répondre.