Marie Paula Sylva, soeur de l’ex footballeur Tony Sylva, est mariée au fils milliardaire du Président équato-guinéen

0
34

Une prestigieuse supportrice a assisté, ce jeudi à Malabo, à l’entraînement des Lions en vue de leur match contre le Nzalang nacional, l’équipe de la Guinée équatoriale, samedi à Bata (5e journée Can-2019). Il s’agissait de la belle-fille du Président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema.

Il se trouve que la jeune dame (27 ans) est la sœur de Tony Sylva, l’ancien gardien de la Tanière et aujourd’hui préparateur de ses successeurs dans le staff d’Aliou Cissé.

Elle s’appelle Marie Paula Sylva. Ancienne miss Sénégal-Espagne. Épouse de Ruslan Obiang, fils aîné du Président de la Guinée équatoriale, ancien secrétaire aux Sports, directeur commercial de la compagnie aérienne Ceiba intercontinental et président de The Panthers, l’un des plus importants clubs de foot du pays.

« On s’est connus naturellement »

Marie Paula Sylva est née au Sénégal. Elle est partie très tôt en Espagne, à trois mois. Elle y a fait toutes ses études sauf une parenthèses de deux ans à Notre Dame du Liban. Elle est traducteur-interprète et femme d’affaires. Elle s’est mariée avec « le fils du Président » au mois de juin dernier. Ils sont sortis deux ans avant de se dire oui.

« Je ne savais pas que c’était le fils de…, on s’est connus naturellement, jure la jeune femme dans un entretien avec L’Observateur. Avant je travaillais à l’ambassade du Sénégal en Espagne et on s’est connus lors d’un meeting où j’étais interprète-traducteur. »

Tony timide »

Parlant de Tony Sylva, Marie Paula Sylva désigne quelqu’un qui « a toujours été réservé, timide et très proche de sa famille et de ses amis ». « Il a toujours adoré le football », souligne la belle-fille du Président équato-guinéen, qui n’a pas oublié l’euphorie qu’avait suscitée le parcours des Lions au Mondial 2002.

Elle rembobine : « J’étais très jeune (elle avait 11 ans), mais je me souviens de beaucoup de choses. Par exemple les Asc de Liberté 6 venaient chez ma tante Anna Sylva, qui nous a éduqués. Tout le monde venait à la maison faire la fête et les voisins y venaient également pour regarder les matches. »

Ce que Marie Paula Sylva n’a pas dit ou qu’on ne lui a pas peut-être demandé, c’est l’équipe qu’elle va supporter samedi prochain.

Suivez et aimez-nous: