Moustapha Guirassy – Khalifa Sall : Une jonction en vue pour la présidentielle…

0
36

De source sûre, nous avons appris que le député Moustapha Guirassy, président de S.U.D et candidat à la présidentielle a rendu visite ce lundi 10 décembre à la prison de Rebeuss à l’ex maire de Dakar, Khalifa Sall, leader de Takhawou Sénégaal, lui aussi prétendant à la magistrature suprême.

Elu député sous la liste de la coalition Kaddu Askaanwi, Moustapha Guirassy ira aux élections sous la bannière du Parti des Sénégalais unis pour le Développement (SUD). A moins d’une alliance de dernière minute avec… Khalifa Sall. L’ancien maire de Kédougou (2009-2014) a en effet rendu visite à ce dernier, à la Maison d’arrêt de Rebeuss.
Contacté, Moustapha Guirassy s’est contenté de dire que « cette visite rentre dans le cadre normal des relations entre partenaires de l’opposition déterminés à faire advenir une troisième alternance en février prochain et de [son] soutien de principe à la reconnaissance du droit de Khalifa Sall à être candidat à la présidentielle ».

Alliance électorale ou grande coalition en vue ? Moustapha Guirassy n’a pas voulu en dire plus, pour le moment. Khalifa Sall n’a pas pu être contacté. Mais de sources proches de l’entourage des deux hommes politiques, il nous revient que Guirassy et Khalifa Sall envisagent d’aller ensemble à la présidentielle. Guirassy a toujours fustigé les conditions du procès de Khalifa Sall, le non-respect de son immunité parlementaire et appelé les Sénégalais à retrouver leur capacité d’indignation devant « ce déni de justice ».

Moustapha Guirassy, qui selon nos sources a fini de réunir les parrainages requis pour être candidat, acceptera-t-il de s’effacer au profit de la candidature de Khalifa Sall, qui est son ainé et qui l’a précédé dans l’arène politique ? Cela dépendra en grande partie de l’arrêt que rendra la cour suprême, sur la demande en cassation introduite par le leader de Takhawou Sénégal.

Khalifa Sall joue une course contre la montre, pour pouvoir être candidat en 2019 où il aura 63 ans. Guirassy, qui sera âgé de 54 ans en 2019, peut encore passer son tour jusqu’en 2024. La jonction entre Khalifa Sall et Guirassy, si elle est avérée, pourrait en tout cas faire mal au candidat Macky.

En effet, le discours tenu depuis plusieurs mois par le député présidentiable Guirassy a impacté dans l’opinion pour la ferme opposition dont il a fait montre tout en restant dans la courtoisie républicaine, alors que Khalifa Sall est désigné comme celui dont la candidature peut inéluctablement forcer Macky Sall à un second tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: