Panique au sommet de l’état nigérian : un proche du président Buhari testé positif au Coronavirus

1
61

De nombreux hommes politiques nigérians de haut rang, dont plusieurs gouverneurs et le vice-président, ont déclaré ce mercredi s’être volontairement mis en quarantaine après avoir été en contact avec deux cas positifs au coronavirus, dont le bras droit du président.

« Le gouverneur Obaseki (Etat d’Edo, sud) s’est mis en quarantaine après que le gouverneur de l’Etat de Bauchi, le sénateur Bala Mohammed, et le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Abba Kyari, ont été testés positifs » au Covid-19, a annoncé son porte-parole Crusoe Osagie dans un communiqué. Le gouverneur a été en contact avec ces personnes lors de plusieurs réunions, a indiqué son porte-parole. « Je viens juste de faire le test du Covid 19, et je suis en quarantaine depuis mardi soir », a expliqué également Kayode Fayemi, gouverneur de l’Etat d’Ekiti sur Twitter.

Le gouverneur de Bauchi (centre) a déclaré mardi avoir été testé positif au coronavirus. La présidence n’a pas souhaité faire d’annonce officielle au sujet du directeur de cabinet, mais de nombreux hommes politiques ont rompu le silence. Abba Kyari, dont l’âge exact n’a jamais été révélé publiquement, mais qui a vraisemblablement plus de 70 ans, est un personnage mystérieux. Il est considéré comme le principal conseiller du chef de l’Etat Muhammadu Buhari.

La classe politique à Abuja, la capitale fédérale, « est en panique depuis que le directeur de cabinet a été testé positif », a confié à l’Afp une source proche de la présidence. « Tous ceux qui ont été en contact avec lui depuis son retour d’Allemagne s’affolent, et la plupart d’entre nous sommes en quarantaine », a ajouté cette source.

Seize gouverneurs ont été en contact direct avec M. Kyari lors d’une réunion du parti au pouvoir à laquelle assistaient également le président Buhari et son vice-président. « J’ai été inondé d’appels pour savoir si le vice-président avait effectivement réalisé un test de Covid-19 », a déclaré son porte-parole. « Oui, il l’a fait et le résultat est négatif. »

Cette inquiétude au sein de la classe dirigeante faisait beaucoup réagir ce mercredi sur les réseaux sociaux. Les détracteurs du président Buhari, et un très grand nombre de commentateurs ou personnalités publiques rappelaient que les riches hommes politiques du pays vont d’habitude se soigner aux Etats-Unis ou en Angleterre. Ils sont désormais « bloqués », « n’ont nulle part où courir » cette fois, et doivent faire face au système de santé dans un état catastrophique dont ils sont responsables, s’indignait le célèbre écrivain nigérian Elnathan John.

Lors de son premier mandat, le chef de l’Etat, qui a aujourd’hui 77 ans, avait séjourné à plusieurs reprises à Londres, où il avait reçu des soins pour une maladie dont la nature n’a jamais été révélée.

Tract (avec médias)

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20