Alors qu’elle s’en croyait débarrassée, la Chine voit le coronavirus lui revenir subitement comme une vague. Ce que l’on craignait est malheureusement arrivé. Et le temps est revenu de nouveau au (re) confinement des zones concernées par la résurgence du virus.

Dix nouvelles zones résidentielles de Pékin ont été placées en quarantaine, a annoncé lundi la mairie, alors que la capitale chinoise a dénombré 36 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, ont rapporté des médias étrangers. La Chine repart en guerre contre le Covid-19.
« Les barrières et les prises de températures font leur réapparition à Pékin », témoignent ces sources.« Cela n’était plus arrivé depuis deux mois. » Au total, dix nouvelles zones résidentielles de Pékin ont été mises sous cloche, a annoncé lundi 15juin la mairie. Les sites sportifs et cultures de la capitale ont également été fermés.
Ces dernières 24 heures, 36 nouveaux cas de coronavirus ont été dénombrés dans la
métropole de plus de 20 millions d’habitants, relativement épargnée par l’épidémie jusqu’à présent.
La ville a découvert de nouveaux cas de contamination dans un marché de gros du nord-ouest de la capitale, dans le district de Haidian, après avoir déjà fermé la semaine dernière un gigantesque marché de produits frais dans le sud de la métropole, dans le district de Fengtai.
Onze quartiers résidentiels avaient été placés en quarantaine dans ce secteur. Après avoir pratiquement endigué l’épidémie depuis mars, la Chine, où le Covid-19
a fait son apparition fin 2019, a connu au cours du week-end une résurgence du nombre de cas de contamination, centrée autour du marché géant de Xinfadi, dans le sud de la capitale. Le marché a été fermé à l’exception du secteur fruits et légumes. Ces sources soulignent que les autorités ont engagé un dépistage massif des employés du marché et de ses visiteurs, ainsi que des habitants du secteur, dont plus de 10 000 ont déjà été testés.
Depuis vendredi, Pékin compte 75 nouveaux cas de contamination. Plusieurs villes du pays conseillent désormais à leurs habitants d’éviter la capitale. Trois cas ont également été annoncés lundi dans la province voisine du Hebei. Dix autres cas ont
été constatés chez des personnes en provenance de pays étrangers. Nationalement,18 cas sans symptômes ont été également dénombrés.
Le gouvernement n’inclut pas ces cas dans ses statistiques totales. Au total, la Chine a dénombré depuis le début de l’épidémie plus de 83 000 cas de contamination, dont 4 634 mortels.

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20