[Tribune] Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, homme de l’année (par Amadou Ly Diome)

0
35

[Tract] – Le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est, pour votre site préféré (sendaaras.com), plateforme des daaras du Sénégal, incontestablement l’homme de l’année 2020. Une année qui restera gravée à jamais dans les mémoires par son lot de malheurs notamment avec la crise sanitaire majeure qui a dévasté une bonne partie de l’humanité et chamboulé certaines règles. Avec finesse, tact, humilité et une foi inébranlable en son Créateur, le saint homme de Touba s’est particulièrement illustré avec ses talents de diplomate aguerri en mettant tout le monde d’accord.

D’abord le 12 mars 2020, alors que le Sénégal enregistrait ses premiers cas positifs au coronavirus apparu pour la première fois en décembre 2019 à Wuhan, en Chine, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a été le 1er Sénégalais à contribuer et pour 200 millions de F CFA au Plan de riposte contre le covid-19 mis en place par le chef de l’État. Il a également rassuré les populations en soutenant que le virus n’était qu’une créature du Seigneur comme les autres créatures et appelé les uns et les autres à se repentir en invoquant Allah et lire souvent Matlaboul chifaï et Wakana hakan des khassaïdes de Serigne Touba, afin de prier pour la fin de l’épidémie. Le patriarche de Darou Minane s’est encore distingué en apportant un soutien inestimable (moral et vivres) au Modou Modou, venu d’Italie qui a introduit la maladie à Touba le 8 mars 2020 et contaminé 5 membres de sa famille.

L’autre prouesse d’envergure de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké qui a maintenu ouvertes les mosquées de la ville sainte dans le respect strict des mesures barrières malgré certaines restrictions, c’est assurément l’organisation le mardi 06 octobre, dans un contexte de pandémie, du plus grand évènement religieux du pays, le Magal de Touba ou 18 Safar, commémorant le retour d’exil du vénéré Khadim Rassoul, le plus fidèle serviteur du prophète Mahomed (PSL). Un évènement qui draine chaque année des millions de fidèles et qui, par la grâce de Dieu, a vu les tendances de positivité de la maladie baisser au plus bas, avant, pendant et après.

Auparavant, le 8e khalife général des Mourides, avait lancé, au mois d’avril, une vaste opération de distribution de vivres essentiellement composés de riz, dans les villages situés en périphérie de la cité religieuse de Touba. Le “Dahira Hizbu Tarkhiya dirigé par Serigne Atou Diagne assurait la distribution. Dans cet élan de solidarité, il a fortement appuyé aussi en vivres tous les daaras de la ville sainte dans le contexte de crise sanitaire de Covid-19 où l’aide de l’État tardait à se matérialiser.

En début juin, alors que les populations de Touba commençaient à investir les rues pour protester contre les rigueurs de l’état d’urgence et du couvre-feu, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est sorti nuitamment pour s’exprimer à travers la sonorisation de la grande mosquée de Touba, demandant, fermement, aux émeutiers de rejoindre leurs domiciles. Suffisant pour que ces derniers se confondent en excuses sur le chemin du retour aux cris de «Nio gi jeglou Mbacké» (Nous nous repentons Mbacké). Pendant ce temps, d’autres émeutiers dictaient leur loi dans le reste du pays.

L’autre fait marquant de l’année aura été sans doute la forte contribution de 100 millions de F CFA du khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, le 23 septembre, dans le cadre de la construction de la grande mosquée de Tivaouane. Une mallette d’argent remise au Khalife des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour par son porte-parole, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre.

L’incendie du marché Ocass survenu dans la nuit du 16 novembre a été aussi une occasion pour le guide spirituel des Mourides de se distinguer en offrant 100 millions de F CFA aux commerçants sinistrés. Qui dit mieux?

 

Amadou Ly Diome est l’administrateur du site sendaaras.com d’où ce texte a été tiré.