TRIBUNE : « Le cachet Kassé : Suul gaz du ko tèrèè xèèñ! » (Par Mandiaye Ndiaye/Parti Rewmi)

0
64

Le Thioulouloulou Mbaye de Aliou Sall et du scélérat « Timis » fut de courte durée, avec les fracassantes révélations de Mayeni Johnes journaliste à la BBC, le débat sur le pétrole revient au cœur des débats au Sénégal.

Les informations distillées dans le reportage de la BBC viennent conforter les dénonciations faites auparavant par de nombreux acteurs Sénégalais qui reprochent le non-respect de plusieurs dispositions lors de la signature des contrats pétroliers dont Aliou Sall frère du Président Macky Sall est soupçonné de nébulosité dans cette affaire.

Lors de son point de presse Aliou Sall réfutait toutes les accusations annonçant du coup une plainte contre la chaine de télévision d’information anglaise BBC.

Lors de son passage sur la chaine de télévision française TV5MONDE El hadji Amidou Kasse Ministre conseiller en communication du Président Macky Sall, ne fait pas une boutade mais donne une information en totale contradiction avec la version des faits de Aliou Sall qui soutenait mordicus que l’affirmation de le BBC était fausse concernant les 146 millions qu’il aurait reçu de la part de Frank Timis.

Dans ses propos El Hadji Kasse déclare qu’effectivement la somme de 146 millions a été bel est bien versée pour le paiement d’une mission » à AGRITRANS, la société de Aliou Sall.

Avec une telle contradiction, la justice doit intervenir et convoquer Aliou Sall et El Hadji Amidou Kasse tous deux proches du Président Macky Sall afin d’éclairer les Sénégalais.

La saisine du Procureur vient à point nommé et le peuple Sénégalais réclame un traitement juste et équilibré afin que la lumière jaillisse dans cette affaire.

Le Président de la République est installé dans ses fonctions après avoir prêté serment devant le Conseil Constitutionnel en séance publique.

Le serment est prêté dans les termes suivants :

«Devant la nation Sénégalaise, je jure de remplir fidèlement la charge de Président de la République du Sénégal, d’observer comme de faire observer scrupuleusement les dispositions de la Constitution et des lois, de consacrer toutes mes forces à défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale, de ne ménager enfin aucun effort pour la réalisation de l’unité africaine».

Et dans l’article 7 de notre Constitution il est bien mentionné « Tous les êtres humains sont égaux devant la loi. Les hommes et les femmes sont égaux en droit. Il n’y a au Sénégal ni sujet, ni privilège de lieu de naissance, de personne ou de famille ».
Rappelons que le rapport de L’IGE sur les chantiers de Thiès a été déclassifié lorsque Macky Sall était le chef du gouvernement. Nous l’invitons à adopter la même attitude sur ce dossier et déclassifier le rapport de l’IGE.
LAAX SA RAKK DOOR SA ASKAN.
Donc qu’on nous épargne ay affaire de « Sama Rak Déret dafa fort ».

Mandiaye Ndiaye

Technicien en maintenance informatique. Responsable Rewmi Thiès, membre de la cellule de com de la CECAR (Cellule des Cadres de Rewmi)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: