Un meurtre qui fait grand bruit au Nigeria, surtout que la victime, seulement 22 ans, étudiante en microbiologie, avait toutvson avenir devant elle. Pire, le mal à été perpétré dans une église. Uwaila Omozuwa, c’est son nom, à été violée puis tuée par ses agresseurs qui courent toujours.

Il a été constaté qu’Uwaila, qui était une étudiante de première année en microbiologie, va lire tous les jours à l’Église ‘ The Redeemed Christian Church of God’, mais a malheureusement été battue, violée et frappée avec un extincteur par des inconnus le mercredi 27 mai 2020.
Selon une source, ” le responsable de la sécurité de l’église était allé récupérer les clés de l’église auprès de son gardien quand on lui a dit qu’il y avait déjà quelqu’un dans l’église. Il est arrivé à l’église seulement pour trouver Uwaila dans une mare de sang et à côté d’elle était l’extincteur qui a été utilisé pour lui frapper le visage.
Il a couru pour informer le gardien des clés et sa femme, qui sont allés à l’église, pensant qu’elle était morte.
Après une observation attentive, ils ont remarqué qu’elle bougeait sa main et l’ont rapidement transporté à l’hôpital. C’est à l’hôpital qu’Uwaila a révélé qu’elle lisait toute seule lorsque des inconnus sont entrés dans l’église, l’ont battu, violé et lui ont frappé la tête avec un extincteur”.
Celle-ci est décédée plus tard. L’affaire a finalement été signalée au poste de police d’Oregbeni, mais rien n’a été fait jusqu’à présent.
Ses amis et sa famille sont maintenant passés sur les réseaux sociaux pour exiger des mesures, en utilisant le hashtag #JusticeForUwa

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20