La vidéo de ce tube interplanétaire a été dévoilée le 1er Juillet dernier. Et c’était à l’occasion de la journée internationale du reggae. Une perpétuelle tradition depuis plus de 26 ans, a cette date pour célébrer ladite journée. Elle marque l’anniversaire de la création de cette forme d’expression musicale.

Ce mot apparaissait pour la première fois dans une chanson grâce au groupe iconique de Ska rocksteady et de reggae, Toots and the Maytals avec leur titre « Do the Reggay » qui était sorti en 1968. En effet, pour célébrer ce genre musical originaire de la Jamaïque, le titre « No Woman No Cry », qui reste un chef d’œuvre du roi du raggae Robert Nesta Marley plus connu sous le pseudo de Bob Marley, a été adapté en vidéo.

Il a été produit par Kristan Mercado Figueroa. Le clip qui dure plus de sept minutes souligne la pauvreté, l’éloignement et le sacrifice d’une famille jamaïcaine. Un père laissant ses enfants et sa femme en Jamaïque pour poursuivre le rêve américain afin de subvenir aux besoins de sa famille. « No Woman No Cry », est aussi la souffrance et les inquiétudes d’une femme à élever ses enfants toute seule, alors que sa famille est déchirée par la pauvreté.

L’émouvant visuel rappelle le génie du regretté Bob Marley qui aurait fêté ses 75 ans cette année. Pour cet anniversaire, des sorties et rééditions seront présentées par la famille Marley pour commémorer cette figure mythique du reggae. L’EP de six titres « Why Should I Exodus », est déjà disponible sur toutes les plateformes de streaming.

L’album compilation « Legend» de 1984 sera réédité en édition militée, avec la couverture originale du LP le 24 juillet prochain, et comprendra certaines des chansons les plus connues de Marley. Notamment « One Love/People Get Ready », « Get-Up, Stand-Up », «Is This Love », « Jammin », « Could You Be Loved » et « Three Little Birds ».

Aidara Karara avec Pan African Music

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20