Frontières aériennes du Sénégal ré-ouvertes le 31 mai (officiel): …Et année scolaire blanche ? CQFD

0
65

Le ministre du Tourisme et des Transports Aériens, Alioune Sarr, a annoncé la date du 31 mai, dans un mois et demi donc, comme celle de la réouverture des frontières aériennes du Sénégal.

A-t-il bien fait ? On dit, certes, que « gouverner c’est prévoir ». Mais un adage connu de ceux qui sont aux affaires gouvernementales dit aussi qu' »un ministre, c’est fait pour annoncer de bonnes nouvelles ». Et la nouvelle annoncée par le ministre Sarr n’est pas bonne, dans notre océan ordinaire actuel fait de mauvaises nouvelles. Elle conduit d’abord à conclure que la coronacrise actuelle ne se terminera au plus tôt que le 1er juin.

Corollaire de ce qui précède ? Si la coronacrise se termine fin mai, il est hors de question que nos petites têtes crépues comme nos jeunes adolescents reprennent le chemin des classes et des amphis d’université avant le 1er juin. Ce qui relève de l’impossible, car le mois de juin est celui où les enseignants, instituteurs, profs de lycées comme d’université, s’apprêtent à prendre leur sacro-saint trois mois de vacances scolaires. Il est aussi, le mois de juin, celui où s’installent les pluies de l’hivernage, période pendant laquelle il est exclu pour ceux qui étudient d’aller à l’école.

L’un dans l’autre, on peut bien conclure sans grand risque de se tromper qu’on se dirige tout droit vers une année scolaire blanche au Sénégal. Malgré les diverses réunions organisées, encore aujourd’hui jeudi 16 avril, par le ministère en charge de l’Education. « En mai, fais ce qu’il te plait » ? Nous ne le pourrons pas. Notre seul consolation est que beaucoup d’autres pays de la planète pourront aussi se retrouver avec une année scolaire et universitaire non validée.

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20