« Je ne suis ni un traître, ni fou pour soutenir Sonko », réitère le ministre Amadou Bâ pour la deuxième fois en un an

0
133

Confessions sur un même thème du ministre des Affaires étrangères Amadou Ba : Invité spécial de la TFM, dans un format inédit, le ministre des affaires étrangères en a profité pour répondre (à nouveau !) aux accusations portées contre lui sur ses ambitions politiques et son agenda caché. « Macky Sall a fait tellement pour moi, que ça ne me traverse jamais l’esprit de poser un acte de défiance ou de trahison envers lui. En 2012, je ne l’ai pas soutenu parce que j’etais un fonctionnaire à qui le Président a fait confiance pour me nommer dans son gouvernement, à ma grande surprise. A propos des accusations comme soutien de Sonko, vraiment je ne suis pas fou pour faire une chose pareille et les gens qui m’accusent de trahison ou d’avoir un agenda personnel sont incapables de fournir la moindre preuve », a plaidé Amadou Ba face à Pape Ngagne Ndiaye et Abdoulaye Cissé. On remarquera que c’est la deuxième fois en un an que Amadou Bâ se sent obligé d’expliquer qu’il ne soutient pas Ousmane Sonko. Cela ne fera pas cesser la suspicion. Assis sur un matelas financier constitué au cours des dix ans où il était patron des Impôts et Domaines et lors de son passage comme ministre de l’Économie et des Finances, le politicien dont le fief est les Parcelles assainies, Amadou Bâ, est décrit comme ayant mis des enveloppes à disposition aussi bien de l’APR que des candidats de l’opposition, lors des législatives de 2017 et de la présidentielle de 2019. On ne prête qu’aux riches. Et Amadou Bâ ne fera croire à personne qu’il ne lorgne pas le fauteuil présidentiel pour 2024. Comme a dit Mitterrand, « on ne sort de l’ambiguïté qu’à son propre détriment ». Aminata Touré est aussi soupçonnée d’ambitions successorales. Et il y a enfin le ministre du Pétrole et des Energies Mouhamadou Makhtar Cissé, que les officines du pouvoir indexent comme nourrissant le projet de succéder Macky en 2024, au grand désespoir du talibé Cissé qui en privé, n’a de cesse de renouveler sa totale allégeance à Macky Sall, à qui il assure n’être là que pour travailler à son service. Pour 2024, les armes sont déjà fourbies dans le camp présidentiel.

Damel Mor Macoumba Seck

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20