3 Questions à Thione Seck, libre : « Je me suis senti délaissé par mon pays après 45 ans de bons et loyaux services »

0
22

Thione Seck s’est présenté à la barre, cheveux ras, costume gris très soigné, il est serein. Sa relaxe dans une affaire de faux billets est un soulagement pour l’homme de 64 ans, sa famille et ses fans, qui l’ont soutenu toutes ces années. Après huit mois de détention préventive, l’auteur-compositeur a été renvoyé des fins de la poursuite sans peine ni dépens. Et il a longtemps cru qu’il allait se retrouver libre de toute poursuite. Mais, il s’est senti « délaissé par son pays… »

Le tribunal vient de prononcer la nullité de la procédure contre vous. Quel est le sentiment qui vous anime au plus profond?
Je remercie le bon Dieu. Il est juste. J’ai toujours clamé mon innocence. Je n’ai jamais confectionné de faux billets. Je ne sais même pas comment on confectionne des faux billets. Je ne l’ai jamais fait et je ne le ferais jamais. On m’a berné, comme ce fut le cas pour de grands marabouts et d’anciens présidents. Je suis victime d’un complot et le temps m’a donné raison. Mon nom a été sali, j’ai été incarcéré pendant 8 mois pour rien. Cet emprisonnement a bousillé ma santé. Ils m’ont causé du tort. Ils ont causé du tort à ma famille. Ils ont essayé de ternir mon image. Ils ont fait du mal à mes enfants. On m’a pris mes 85 millions.
Vous faites allusion à qui?
Je ne sais pas. En tout cas, tout était programmé. Et si les journalistes étaient présents au moment de la descente des gendarmes… (il coupe). Comment les gendarmes ont su que j’ai reçu une grosse somme d’argent? Cela veut dire que tout était programmé. Pour la suite, je ne sais pas. Le plus important pour moi, c’est qu’aujourd’hui est un jour de victoire. C’est très important pour moi, pour mes fans et pour ma famille.
Visiblement, vous vous sentez soulagé aujourd’hui?
Je me suis senti délaissé par mon pays.
J’ai tout donné à mon pays. Pendant 45 ans je n’ai cessé d’arranger et de composer des titres, de choisir des thèmes qui peuvent servir à tout le monde. Si on me dit que je suis le meilleur parolier de toute ma génération, ce n’est pas pour rien. J’ai servi ce pays là…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: