Actions de protestation contre le passé colonial en Belgique

0
18

Un buste de l’ancien roi des Belges Léopold II déboulonné, celui du roi Baudouin vandalisé: les actions de protestation contre le passé colonial du pays se sont poursuivies vendredi en Belgique à quelques jours du 60e anniversaire de l’indépendance du Congo.

Un groupe d’activistes a déboulonné dans la nuit de jeudi à vendredi une statue de Léopold II dans la commune bruxelloise d’Audhergem. L’opération a été filmée par la RTBF, la chaîne de télévision publique. « Il y a trop de symboles du colonialisme à Bruxelles. Cela fait des années que l’on milite et qu’on essaie de se faire entendre par rapport à cela. On a l’impression de prêcher dans le désert, de dire des choses et qu’on ne nous écoute pas« , a expliqué l’un d’eux à l’équipe présente.

D’autres ont recouvert de peinture les plaques de l’avenue Léopold II et le buste du roi Baudouin installé devant la cathédrale, en plein coeur de la capitale, a été recouvert de peinture rouge. Le débat sur la décolonisation a redoublé d’intensité en Belgique depuis les manifestations contre le racisme et les violences policière organisées dans plusieurs villes du royaume samedi et dimanche derniers.

Un groupe baptisé « Réparons l’Histoire » exige le retrait de toutes les statues de Léopold II, accusant l’ancien souverain d’avoir « exterminé » des millions de Congolais. Plusieurs monuments ont été depuis vandalisés à Bruxelles, Anvers, Ostende. Les statues sont recouvertes de peintures rouge pour symboliser le sang des Congolais tués pendant la période de la colonisation belge.

Symbole de la colonisation, Léopold II régna de 1865 à 1909. Il est l’un des personnages historiques les plus controversés de Belgique. L’actuelle République Démocratique du Congo fut longtemps sa propriété privée. Il est l’ancêtre du roi Philippe et de ses prédécesseurs. Surnommé « le roi bâtisseur », il est « un héros pour certains, mais aussi un bourreau. Il a tué 10 millions de Congolais », accuse le groupe « Réparons l’Histoire ».

La controverse autour de Léopold II embarrasse ses descendants, a soutenu l’historien Vincent Dujardin (Université de Louvain) dans le quotidien Le Soir. Baudouin, oncle du roi Philippe, est le dernier roi des Belges à avoir évoqué Léopold II de façon positive, dans un discours en juin 1960, mais selon M. Dujardin « il ignorait visiblement l’ampleur du volet sombre de la colonisation« . « Albert II ne s’est guère impliqué au Congo durant son règne et Philippe n’est pas intervenu sur ce sujet », a-t-il précisé.

Dans un entretien au groupe Sudpresse, le prince Laurent (frère du roi Philippe, 13e dans l’ordre de succession), a déclaré que le roi Léopold II n’était « jamais allé au Congo lui-même. Je ne vois pas comment il a pu faire souffrir des gens sur place », a-t-il ajouté. 

Tract (avec médias)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20