Pendant que ça râle dans les rues des États-Unis et ailleurs contre le racisme anti-minorités, sur fond de l’affaire George Floyd, des policiers blancs se sont encore illustrés d’une manière assez ridicule. Ils ont arrêté sans chercher à comprendre un agent secret du FBI, parce que l’homme, de race noire, leur ressemblait à un suspect recherché, disaient-ils. L’arrestation filmée par les témoins, reste virale sur la toile. Cela montre que le chemin est encore long.

Selon les médias locaux soudanais, l’homme est un Sud-Soudanais qui a été agent d’infiltration du Federal Bureau of Investigation (FBI).
L’on ne saurait vous dire avec exactitude ce qui a déclenché l’approche initiale, mais les agents ont été vus en train d’interroger l’agent qui a également affirmé qu’il était harcelé pour des motifs raciaux.
Il a interrogé ceux qui tentaient de l’arrêter sur son infraction, mais ils n’ont fourni aucun élément raisonnable justifiant l’arrestation. Selon les policiers, il ressemblait à un suspect, mais il leur a répété à plusieurs reprises qu’il ne l’était pas. Les officiers qui n’avaient aucune idée de qui il était réellement l’ont menotté avec force.,
Une recherche rapide a été effectuée sur lui avec sa carte d’identité retirée; Après s’être rendu compte de sa véritable identité d’agent, les policiers tout honteux ont enlevé les menottes et l’agent a demandé à parler à leur superviseur. Il a ensuite exigé qu’ils lui soumettent toutes leurs cartes, ce qu’ils ont fait.

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20