APRÈS SON PROJET « AKON CITY » : Le rappeur Akon dans les mines au Congo

0
41

(Tract)- Après la chanson où il excelle à souhait, l’énergie au niveau continental, Akon City, son méga complexe futuriste de Mbodiène, etc. Akon, la star sunugaalo-américaine du R&B entre dans les mines. Et c’est au Congo qu’il se lance en joint-venture avec une société d’Etat. White Waterfall LLC, dont il est le président et chef de la direction, a signé un accord pour financer une mine de cuivre et de cobalt en République démocratique du Congo dans le cadre d’une joint-venture avec un mineur d’État, selon un contrat publié par le ministère des Mines, rapporte Reuters. L’un des contrats, daté du 14 décembre et signé par Akon, dont le nom légal est Alioune Thiam, engage White Waterfall à verser une prime de signature de 2 millions de dollars et à financer une étude de faisabilité de la réserve de Kimono dans la province du Haut Katanga.

 Tract