Au PDS, Karim Wade a gagné : Oumar Sarr et compagnie contraints d’aller créer leur parti

0
123

Des anciens membres du PDS, le parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade, ont déposé leur demande officielle de création du parti des Libéraux et démocrates /And Suqali (« unité pour le changement »). Le divorce par incompatibilité d’ambition est acté au sein de la formation libérale de l’ancien président.

Un an après la création du mouvement « Suqqali Sopi », qui se voulaient un courant du PDS, les déçus du parti de Wade père et fils sont bien obligés de passer à la vitesse supérieure. Leur courant n’a jamais imprimé dans.le parti a l’épi de mil et dans l’opinion. A la tête du nouveau parti des Libéraux et démocrates / And Suqali : Oumar Sarr, ancien bras droit d’Abdoulaye Wade. A ses côtés, Maître Amadou Sall et Babacar Gaye, également ex-ténors du parti démocratique sénégalais, en rupture avec la ligne officielle contre la place accordée à Karim Wade, fils de l’ancien président, en exil au Qatar.

« On a vu aujourd’hui qu’il était impossible de redresser en l’état le PDS, indique Oumar Sarr, interrogé par Rfi. Ce n’est pas une tension avec le président Abdoulaye Wade, jamais. Nous pensons qu’il n’est pas normal que l’on puisse faire des héritages, que Karim Wade hérite du poste de secrétaire général. ». L’analyse de Tract est que c’est donc Karim Wade qui gagne, par jet de l’éponge de ses adversaires. Wade fils devient légataire universel du PDS de son père.

Le nouveau parti d’Oumar Sarr et compagnie, qui se dit « d’opposition », revendique déjà des adhérents dans la plupart des départements, et au sein de la diaspora. Sa devise : « liberté, éthique, et solidarité ». En ligne de mire : les élections locales –prévues en principe avant mars 2021.Mais Tract est en mesure de dire que ces élections locales n’auront pas lieu avant juin 2022.

« C’est un parti de centre, qui croit à la démocratie, au Sénégal, à l’Afrique. Qui veut réaliser les Etats-Unis d’Afrique, avec d’autres partis comme le MPS. Notre ambition est de construire un grand parti national. Notre objectif c’est d’être au moins d’être parmi les deux premiers partis du Sénégal. ». Le PLD n’est donc pas un parti libéral ? Première nouvelle! Il y en aura d’autres.

Tract

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20