Que ‘’ l’emprisonnement de Guy nous serve de leçon !’’

La leçon à tirer de cet emprisonnement injuste est celle donnée par un patriote dans l’âme qui fait sien tous les combats contre l’injustice. Il n’est pas de ceux qui ont vendu leur âme au diable pour une bouchée de pain et qui n’ont jamais eu d’autre idéal que l’enrichissement illicite durant toute leur carrière servile. Il n’a rien à voir avec le sieur Sène, vrai faux communiste attardé et méchant qui se réjouit du malheur des adversaires. Qu.il se mette à la place de Guy, éloigné de sa famille pendant si longtemps ; tout ce que fait cet individu n’est que pour les beaux yeux d’un homme qu’il a mis si longtemps à dénigrer, le traitant entre autres de candidat de la France, pour ne la boucler qu’une fois qu’il a eu son fromage. On m’a souvent reproché de perdre mon temps à répondre aux âneries d’un individu qui parle et écrit à tout propos sans la moindre réflexion.

Si on regarde de plus près tous les chefs d’accusation portés contre Guy Marius, on se rend compte qu’on est en présence d’une grosse farce. Inutile de rappeler les “prestations ”des militants du maire de Guédiawaye devant les grilles de ce même palais pour une cause plus que triviale, ainsi que le coup de force de quelques enfants gâtes qui ont eu le culot d’escalader ces grilles pour des vétilles le 31 mai 2018 et qui n’en sont quittes que pour quinze jours de prison ferme. Rien que cela ! L’inculpation retenue ?« outrage à agent, rébellion et voie de fait !» Quelle justice !

Nous ne sommes guère surpris quand on sait qu’on est face à un régime dont le chef tient la police dans la main droite, la gendarmerie dans la main gauche et la justice entre les deux. Quand on a une peur bleue de la prison on doit se garder d’y envoyer d’honnêtes citoyens pour un oui ou pour un non car c’est faire peu de cas de sa dignité que de supplier un chef religieux pour qu’il intercède afin de vous éviter la prison. Au moins on admettra que ceux-là qui ont subi stoïquement les rigueurs de la prison ont une meilleure foi en Dieu et plus de dignité.

 

Les motifs d’incarcération et les conditions de détention de Guy Marius n’ont rien à voir avec sa peccadille. Les véritables raisons sont à chercher ailleurs. Son implication dans la lutte contre le néo-colonialisme pour la libération totale du continent ainsi que le supposé « sentiment anti-français » ne sont pas étrangers à son maintien en prison contre toute logique…

Il faut le dire et le répéter, il est grand temps que l’Afrique, particulièrement l’Afrique noire francophone, se libère de la tutelle coloniale et fasse comme le Rwanda, mais n’est pas Kagamé qui veut. On ne gouverne pas un pays par des promesses à n’en plus finir promesses qu’on ne respecte d’ailleurs jamais. Il faut faire face courageusement aux problèmes cruciaux de développement plutôt que de créer une commission d’enquête-qui est la meilleure façon d’enterrer un problème-et de faire une réponse de Normand (ne répondre ni oui ni non) à des questions qui intéressent la nation au plus haut point.

Yatma DIEYE, professeur d’anglais, Rufisque
yatdieye@gmail.com

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20