En commando commandé : Robert Bourgi note la classe politique et tente de dézinguer Idrissa Seck

0
43

« Je n’imagine pas l’après-Macky sans Ousmane Sonko. Il a de l’avenir. J’ai constaté un amour fou des jeunes et des femmes pour Macky Sall. Mais, j’ai constaté que les jeunes affectionnent tout particulièrement Sonko qui incarne le monde de demain, le Sénégal de demain », déclare Robert Bourgi dans un entretien avec L’Observateur ce lundi. Il caresse ainsi dans le sens du poil le président réélu, dans les grâces duquel il compte bien rentrer, puisque celui l’a la déjà décoré de l’ordre du Lion dans un passé récent.

Quid du candidat arrivé deuxième, selon les résultats provisoires, à la présidentielle du 24 février dernier ? Le célèbre avocat franco-sénégalais tranche sur le vif : « Idrissa Seck n’est constant ni dans ses discours, ni dans ses convictions. Idy apparaît comme un homme du passé (…) Son discours est vieux, ancien. C’est l’ancien monde ».

Mais Bourgi n’est même pas présenté comme avocat dans cet interview, mais comme analyste politique. Il est vrai que pour la deuxième fois en France, il est cette année interdit de la profession d’avocat dans ce pays pour cause de propose diffamatoires. Il a été suspendu par le barreau de Paris. Au total, les bons points et mauvais points de Bourgi ne sont que l’hommage du vice à la vertu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: