AccueilA la UneFigure emblématique du théâtre sénégalais : L’élève rend hommage au maître Seyba...

Figure emblématique du théâtre sénégalais : L’élève rend hommage au maître Seyba Traoré

Publié le

 (Tract)- «Je n’aime pas célébrer les personnes méritantes après leur mort». C’est la phrase de la directrice du Centre culturel Blaise Senghor, Fatou Sène, qui a rendu hommage à Mamadou Seyba Traoré, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du Théâtre. Un mérite pour ce metteur en scène hors pair.

Il a été l’une des figures de proue du Théâtre national Daniel Sorano. Lui, c’est l’excellent metteur en scène, Mamadou Seyba Traoré dont le talent est un secret de polichinelle. Il a eu à former beaucoup de jeunes qui font la fierté du secteur de la culture.

Pour rendre à César ce qui est César, l’ancienne étudiante du metteur en scène, nommée récemment directrice du Centre culturel Blaise Senghor, Fatou Sène, a rendu un vibrant hommage à son maître.

Puisque inculquer du savoir à quelqu’un n’a pas de prix. Et meilleur moment ne pouvait être choisi pour honorer Seyba Traoré qui a tout donné pour le théâtre. Et à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du 4e art, «Père Seyba», comme l’appellent affectueusement les jeunes, a reçu tous les honneurs devant sa famille biologique et l’autre, celle du théâtre. Le lieu aussi est symbolique, puisque c’est à Blaise Senghor où tout a commencé pour M. Traoré.

C’était un chapelet de témoignages, de l’écrivain Colonel Moumar Guèye, les conteurs Babacar Mbaye Ndack, Dr Massamba Guèye ainsi que des comédiens, des étudiants, tous ont loué la dimension de la personne connue pour sa «simplicité», sa «rigueur dans le travail», sa «générosité» et surtout son «humilité». Il est considéré comme un monument.

Et comme disait Me Abdoulaye Wade, «un monument on ne le commente pas, on le contemple». Fatou Sène de témoigner : «Le théâtre représente notre vie de tous les jours, et Seyba Traoré qui fut mon professeur a joué un grand rôle pour le théâtre sénégalais. Je n’aime pas célébrer les personnes méritantes après leur mort.

«La charge commence à être un peu lourde»

Après tous ces éloges sur lui, l’ex-secrétaire général du Théâtre National Daniel Sorano n’a pu cacher son émotion. «C’est un sentiment de reconnaissance. Et il y a des moments comme ça où on a l’impression que ce qu’on a fait n’a pas été totalement inutile.

Et c’est bien, surtout que ça vient d’anciens élèves, d’anciens étudiants. Cette reconnaissance me rend à la fois fier et très ému avec ce sentiment de dire qu’on va encore faire mieux en pensant évidemment à transmettre. Car la charge commence à être un peu lourde pour nos épaules», a dit Seyba Traoré.

Avant de noter aussi que le lieu où il a reçu cette distinction, Blaise Senghor, est symbolique pour lui. «C’est ici que tout a commencé pour ma carrière. Je garde de ce milieu un souvenir extrêmement vivace. On a joué ici une pièce. Les textes qui m’ont le plus marqué sont ceux du poète Ibrahima Sall.

Il a des textes fabuleux. Il est tellement bon poète qu’on oublie qu’il est un excellent dramaturge, l’un des meilleurs romanciers de sa génération», déclare-t-il.

«Cette génération est très engagée et convaincue»

Parlant du sous-secteur du théâtre au Sénégal, il estime que dans tous les pays du monde, le théâtre est toujours en crise, et même mourant. «Mais je dis toujours que c’est la plus belle des agonies que je connaisse. Puisque c’est dans cette agonie là qu’il se renouvelle, qu’il se régénère. Ce qui se passe en un moment, c’est un rebond extraordinaire avec la créativité chez les jeunes.

Il y a une création tous les mois avec des pièces intéressantes qui épousent l’ère du temps», assure l’ancien Directeur de l’Orchestre national. A l’en croire, des expériences se développent avec d’autres formes de théâtre dans les régions. C’est pourquoi, note-t-il, il est plein d’espoir pour les jeunes.

«Cette génération est très engagée et convaincue que c’est possible. Je suis plein d’espoir, il y a une mise en scène, ils ont une démarche tout à fait nouvelle, en adéquation avec leur période. Ces jeunes sont en conformité avec leur époque, ils font des propositions tout à fait osées».

Derniers articles

AFFAIRE KEUR YEURMANDÉ : Le dossier presque clos, Ndella Madior Diouf dépose une nouvelle demande de liberté provisoire

Tract-Le dossier « Keur Yeurmandé » avance à grand pas. Le juge d’instruction a...

APR : Abdoulaye Diouf Sarr convoque la réunion des cadres

Tract-Abdoulaye Diouf Sarr, coordinateur de la Convergence des Cadres Républicains (CCR), a convoqué ses...

PROPOS OUTRAGEANTS CONTRE SONKO : Après Bah Diakhaté, Imam Cheikh Tidiane Ndao arrêté

Tract-La Division des investigations criminelles (Dic) poursuit les arrestations. Après avoir cueilli hier lundi,...

Augmentation des salaires à tout va : Sonko appelle à «une discussion sérieuse sur la question»

(Tract)- Les augmentations de salaires et d’indemnités à tout va opérées par les régimes...

Plus d'articles