Gouvernement Macky II : Boun éconduit ou reconduit?

0
55

ET DIT TÔT – Mahammed Boun Abdallah s’est révélé très fort en prédictions (finalement avérées) ces derniers mois. A son tour d’être soumis au révélateur de prophéties. Alors Boun éconduit ou reconduit ?

Macky Sall prêtera serment devant un parterre de chefs d’Etat au parc des expositions le mardi 2 avril prochain. Snnt attendus à ce raout présidntiel, les présidents du Mali Ibrahim Boubacar Keïta, du Libéria George Weah, de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré, de la Gambie Adama Barrow, du Congo Denis Sassou Nguesso. De même qu’une forte délégation envoyée par le président américian Donald Trump.

Dès après l’investiture de Macky Sall pour un nouveau mandat, le timing devrait aussitôt s’accélérer après car les consultations pour la formation d’un nouveau gouvernement sont attendus dès ce même le mardi 2 avril, date à laquelle Boune Abdallah devrait présenter la démission de son gouvernement, premier acte de pouvoir de Macky II. Selon toutes les informations que nous avons pu obtenir, Boun sera aussitot reconduit et reconfirmé à la Primature pour former un nouvel attelage gouvernemental. Équipe dont la composition sera révélée le mercredi 3 avril au soir. C’est donc le tout nouveau gouvernement qui sera à la tribune présidentielle autour de Macky sall, pour la cérémonie militaire de célébration du jeudi 4 avril, fête de l’Indépendance. Parmi les nouvelles têtes attendues au gouvernement, il y a selon nos informations Lansana Gagny sakho, actuel directeur général de l’ONAS, et également les apéristes-Benno Bokk Yaakaariens de la dernière heure que sont Aissata Tall Sall, Ousmane Ngom, Modou Diagne Fada et Souleymane Ndènè Ndiaye (lui se veut un « rappelliste »).

Avec la phase 2, qui entre en oeuvre, du PSE cher au président, le Premier Ministre Boune Abdallah qui a été ministre en charge de cette stratégie, est le seul postulant en lice pour rester à son poste. Il a certainement fait état d’une Macky-compatibilité qui ne s’est pas démentie depuis que celui -ci, Macky Sall, était ministre d’Abdoulaye Wade puis président de l’Assemblée nationale, quand il en été le directeur de cabinet sans discostinuer. Macky Sall, qui a désormais les coudées franches avec sa réélection, n’a jamais voulu s’encombrer d’un numéro deux officiel : il n’en a nommé aucun dans son parti. Et pour les plus hautes institutions de l’Etat que sont l’Assemblée nationale et le HCCT, il y a fait nommer ou élire Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng, qui sont plus proches de la retraite politique que de toute prétention à une succession présidentielle. Selon tous les observateurs que nous avons consultés, les jeux sont donc faits: Boune Abdallah rempilera, à la tête d’une équipe qui elle devrait être sensiblement renouvelée et resserrée, passant  de 40 à 30 ministres.

La vraie épreuve de vérité pour Boun viendra après les élections locales de décembre 2019. En cas de reconfiguration notable à la tête des communes du Sénégal, et de défaite de l’APR-Benno Bokk Yaakar à Dakar et Mbacké, Boun devra rendre le tablier.; mais pas avant. Rien ne presse pour un changement de Premier ministre, d’autant que les principales figures de l’opposition ne sont pas preneuses du dialogue auquel a appelé le président MAcky Sall.

Damel Mor Macoumba Seck

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: