La Mecque : la maison de Khadija, première épouse du Prophète, remplacée par des toilettes publiques !

0
84

La Mecque, le lieu sacré de tous les musulmans, accueille chaque année plus de 2 millions de croyants désireux d’accomplir le 5e pilier de l’Islam. Le pèlerinage draine à l’Arabie Saoudite près de 6 milliards d’euros par an, ce qui a incité le Gouvernement à étendre davantage les structures touristiques … Sur l’autel du patrimoine historique de la ville.

La Mecque est la destination favorite de la plupart des croyants, s’y rendre est même un rêve pour les fidèles désireux d’accomplir le 5e pilier de l’Islam. Chaque année, la ville sainte accueille plus de 1,5 millions de croyants étrangers qui font le déplacement des quatre coins du monde, s’ajoutant à plus d’un demi-million de saoudiens.

Afin de porter la capacité d’accueil de la ville à 2,2 millions de croyants, le gouvernement saoudien a procédé, depuis 2013, à des travaux d’extension de ses infrastructures touristiques, moyennent un budget de 100 milliards de dollars. Toutefois, selon Le Monde, ces chantiers ont entraîné, parfois, la destruction du patrimoine historique de la Mecque, dont la maison présumée de Khadija, Oum Al Mouaminine, première femme du Prophète, remplacée par des toilettes publiques, ou celle d’Abou Bakr Assidik, compagnon du prophète Mohammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et premier Calife de l’islam, par un hôtel Hilton.

La négligence de ce patrimoine historique est désolant, et la destruction des symboles historiques de l’islam est fâcheuse, d’autant plus que cet héritage revêt, pour tous les musulmans de la planète, une charge à la fois identitaire et spirituelle.

Suivez et aimez-nous: