Lancement de la vente de cartes au PDS : le « parti de Karim » parie sur des élections locales dans 6 mois

0
113

La cérémonie de lancement du processus de vente des cartes du Parti démocratique sénégalais qui s’est tenue hier, a failli se terminer en queue de poisson. D’une fait d’une bagarre qui a éclatée entre les libéraux qui s’appellent pourtant « frères » entre eux

Tout est parti du coup de gueule de l’un des soutiens de Bara Gaye qui a interrompu l’intervention de ce dernier sur le présidium. Il sera vite soutenu par certains de ses camarades. La provocation est jugée extrême et les autres réagissent. La bagarre entre les pro-Bara Gaye et les autres jeunes du parti à l’épi de mil démarre. L’atmosphère est polluée par les effluves de pompes à gaz.

Les coups de poings volent. Des chaises sont lancées de tout bord. C’est le sauve qui peut. Chacun cherche un lieu de refuge. Le calme est revenu plusieurs minutes plus tard. Prenant la parole, Doudou Wade s’est désolé des évènements malheureux tout en présentant ses excuses. Cependant, il a minimisé les incidents en soutenant que ce qui s’est passé, c’est comme « une fourmi sur un éléphant ».

Mais pourquoi diable le PDS lance-t-il la vente de ses cartes de membres afin de renouveler ses instances et de voir surtout la représentativité des uns et des autres ? C’est pour les futures investitures au PDS, le parti de Karim faisant le pari que les élections locales se tiendront en mars 2021, dans 6 mois. Et surtout, Karim Wade, dont le bras armé à Dakar est son cousin Doudou Wade, veut écarter les pro-Bara Gaye. Bara Gaye dont Abdoulaye Wade avait fait le numéro 2 du parti et que Karim Wade ne peut plus voir en peinture.

Damel Mor Macoumba Seck

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20