L’ASSEMBLÉE NATIONALE ENDEUILLÉE : La député Marie Diouf (BBY) décédée ce matin, l’hémicycle suspend ses débats

0
40

(Tract)– Députée de la mouvance présidentielle, Marie Louise Diouf dite Loulou n’est plus. Elle est passée de vie à trépas. Elle serait décédée de la maladie du coronavirus. Une enquête est ouverte au niveau de l’hémicycle pour identifier ses derniers contacts.

Membre de la coalition Benno Bokk Yakaar (mouvance présidentielle), la défunte avait été élue sur la liste nationale à la 28ème position. Elle habitait à Grand Yoff, fief de l’opposant et ex maire de Dakar, Khalifa Sall.

Aymérou Gningue, le président du groupe parlementaire, Benno Bokk Yakaar (BBY, coalition présidentielle), a rendu hommage à Marie Louise Diouf, saluant son « engagement ».

« Marie Louise Diouf est une députée exemplaire élue sur la liste de Dakar, a-t-il dit, après la suspension de la séance plénière, au micro de Radio Sénégal. Elle est députée de Grand-Yoff, appartenant au groupe de BBY. Une députée très engagée, elle est pleine de dévouement, et qui a toujours assisté à tous nos travaux. Cela fait une semaine, qu’elle était malade, et cette maladie l’a emporté dans ce voyage sans retour. Ce que je dois dire simplement, c’est prier et présenter mes condoléances au président (Macky Sall), aux députés de la coalition BBY, et à l’ensemble des députés du Sénégal. Ce que je peux dire de Marie Louise (Diouf), c’est que c’est une dame présente, qui connait bien les réalités de son terroir, et qui portait bien les préoccupations de son terroir, et qui a toujours été présente et engagée dans le combat que les parlementaires mènent ».

Conséquence de cette triste nouvelle : le marathon budgétaire qui se tenait à l’Assemblée nationale est suspendu jusqu’à cet après-midi. Le décès de Marie Louise Diouf a été annoncé pendant que le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique était à l’Hémicycle pour défendre son budget de l’année 2021. Un budget qui, finalement, a été voté sans débat.

En effet, l’Assemblée nationale ne s’est pas penchée sur le budget du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique. Le montant, voté sans débat, est passé de 75 milliards 633 millions 732 mille 151 francs CFA en 2020 à 85 milliards 187 millions 398 mille 540 francs CFA en 2021, soit une hausse de près de dix milliards F CFA, rapporte l’APS.

Abdoulaye Sow, ancien Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), nommé début novembre 2020, dans la foulée du remaniement ministériel, conduit ce ministère, remplaçant Abdou Karim Fofana. Ce dernier, en charge du suivi du Plan Sénégal Émergent (PSE), a pris le témoin des mains de Cheikh Kanté, nommé Envoyé spécial du chef de l’État, Macky Sall.

Tract