Lions : Quart, ô quart

0
14

CAN 2019: le Sénégal vient à bout de l’Ouganda et file en quarts

media
Idrissa Gueye félicite Sadio Mané, unique buteur du match Ouganda-Sénégal. Pierre René-Worms.

Une équipe du Sénégal, loin d’être souveraine sur les nettes occasions but qu’elle a eu dont un pénalty raté, a battu l’Ouganda (1-0) en huitièmes de finale de la CAN 2019 grâce à un but de Sadio Mané. Le joueur de Liverpool a tout de même manqué une nouvelle fois un penalty, après un premier raté face au Kenya. Les Lions sont quand même en quarts et vont affronter les surprenants Béninois, tombeurs du Maroc, indique RFI.

Le Sénégal s’est évité le même destin que le Maroc, éliminé avec surprise par le Bénin aux tirs au but (1-1, 4 tab à 1), en s’imposant devant l’Ouganda (1-0) ce vendredi 5 juillet. Mais les Lions ont eu quelques sueurs froides dans une rencontre qu’ils ont du mal à maîtriser, et surtout en ratant l’occasion de faire le break au bon moment. A l’heure de jeu, en effet, le Sénégal, qui menait déjà 1-0, a raté un penalty par Sadio Mané. Le numéro 10 des Lions a ainsi déjà manqué deux penalties sur trois tentatives depuis le début de cette CAN 2019. Et sur ce coup, il aurait peut-être été plus inspiré de laisser le ballon à un Mbaye Niang qui court toujours derrière son premier but de la compétition.

Sadio Mané a marqué un but mais a aussi raté un penalty pour le Sénégal face à l’Ouganda.Amr Abdelllah Dalsh/Reuters

Miya, en vain

Heureusement que le joueur de Liverpool avait déjà mis en orbite son équipe dès la 16e minute en ouvrant le score. Après un début de match très tactique et durci par le défi physique imposé d’entrée par les Cranes, les Sénégalais se sont mis devant sur leur première action construite. Sur une récupération rapide de Henri Saivet, le ballon parvient à Mbaye Niang qui lance aussitôt Sadio Mané dans la profondeur. L’attaquant s’en va remporter son duel avec Denis Onyango d’un  tir croisé du gauche.

Ce but n’aura pas le mérite de lancer une rencontre toujours fermée avec peu d’occasions, même si le Sénégal donne l’impression de pouvoir faire la différence à tout moment.

L’Ouganda a du mal à placer ses attaques et ses intentions de contres sont vite annihilées par le repli des attaquants et des milieux adverses. La solution vient sur coups de pieds arrêtés, comme sur cette tête de Faruk Miya (30e) sur corner, qui fait frissonner la défense sénégalaise. C’est également sur coup franc que le même Miya tente de trouver le second poteau de Gomis sans réussite (42e).

Le sélectionneur de l’Ouganda, Sébastien Desabre, accompagné d’Abdu Lumala.Pierre René-Worms/RFI

Une victoire attendue…

En début de deuxième période, quand l’équipe de Sébastien Desabre s’est mise à jouer, elle a été intéressante et a fait courir les Sénégalais. Abdu Lumala a enfin décidé de provoquer dans son couloir et a fait reculer Youssouf Sabaly et la défense des Lions. Les dix premières minutes de la seconde période coïncident avec le temps fort des Cranes, mais la révolte est vite interrompue par Sadio Mané, qui obtient un penalty sur une faute d’Onyango. Le gardien des Cranes, déjà averti, échappe au carton rouge. La suite, on la connaît. Ce fait de jeu aura le mérite de laisser en vie des Ougandais et de crisper des Lions qui vont trembler jusqu’au bout.

L’essentiel est fait avec cette courte mais précieuse victoire, la première dans un match à élimination directe depuis la CAN 2006 et un succès en quart de finale face à la Guinée (3-2). Le Sénégal poursuit son aventure. Prochain adversaire : ce fameux Bénin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: