Nigeria : 1 800 détenus s’échappent après l’attaque d’une prison

0
13
Au Nigeria, la prison d’Owerri le 6 avril 2021 après l’attaque perpétrée dans la nuit du 4 au 5 avril 2021. David Dosunmu/Handout via REUTERS

[Tract] – La prison d’Owerri, dans le sud-est du Nigeria, a été attaquée, dans la nuit du 4 au 5 avril, par des « hommes armés non-identifiés », ont annoncé les services pénitentiaires du pays le plus peuplé d’Afrique.

 

L’attaque, perpétrée par « des hommes armés non-identifiés » de cette prison de l’Etat d’Imo, dans le sud-est du Nigéria, a fait évader, lundi 5 avril, plus de 1 800 détenus. « La prison d’Owerri (…) a été attaquée vers 2h15 du matin lundi », a expliqué dans un communiqué, lu par AFP, le porte-parole des services pénitentiaires nigérians, Francis Enobore.

« Des témoins ont raconté avoir vu un nombre important d’hommes armés à bord de pick-ups (…), ils ont aussitôt attaqué le personnel de la prison avant de faire exploser la porte principale », ont indiqué les services pénitentiaires.

Après cette attaque, les autorités pénitentiaires ont affirmé que la « situation est sous contrôle », rassurant, ainsi, les populations à « continuer à vaquer à leurs affaires ».

Des médias, comme This Day, ont informé que, suite à cette attaque – la plus impressionnante dans l’histoire présente du Nigeria, et en raison du danger que représentent les prisonniers évanouis dans la nature, dont certains sont de “dangereux criminels”, un couvre-feu de 22 heures à 6 heures a été décrété dans les deux villes principales d’Abia, l’État voisin.

Le président du Nigeria Muhammadu Buhari a condamné cette attaque, tout en s’insurgeant contre ses auteurs qualifiés de « terroristes » et « d’anarchistes ». Buhari s’est montré déterminé à retrouver les coupables, en ordonnant, selon This Day, « une chasse à l’homme ».

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici