Oumar Faye (Léral Askanwi) dénonce « les dépenses électoralistes » de Macky Sall

0
18

Voici in extenso la déclaration d’Oumar Faye du parti Léral Askanwi, faite hier dimanche :

Le Sénégal vit actuellement une tension de trésorerie à cause des dépenses exagérées engagées par le régime de Macky Sall. Mais les Sénégalais trouvent inacceptable d’accabler Amadou Bâ comme le principal responsable de cette tension financière. Ce qu’il faut reconnaitre, c’est que l’Etat du Sénégal, pour des raisons électoralistes, a engagé des dépenses que le budget ne peut même pas supporter. Il ne faut pas qu’il nous divertisse. Toute cette situation incombe au président de la République Macky Sall qui pour un deuxième mandat est prêt à tout, prêt même à plonger le Sénégal dans le chaos. Amadou Bâ n’est qu’un exécutant, on lui demande l’argent et il obtempère. Il n’est que l’argentier qui ne fait que ce que Macky Sall lui demande de faire. Il y a trop de dépenses inutiles dans le fonctionnement de notre Etat. Des charges qui nous coutent des milliards et qui n’apportent rien au développement économique et social de notre pays. Cette pléthore de ministres, de ministres conseillers, d’ambassadeurs itinérants, ces bourses familiales politiques, les contrats spéciaux accordés aux fonctionnaires retraités, les détournements d’objectifs sur les fonds alloués à l’Etat du Sénégal, une armée qui nous coute avec un budget de près de 250 milliards, 65 milliards pour des chars antiémeutes, un building administratif à 40 milliards, un Ter à 1000 milliards. Sans compter une enveloppe globale de 250 milliards de francs Cfa pour la réhabilitation de stades alors que les priorités sont ailleurs. Et les 29 milliards alloués au Prodac, un projet improductif, le maintien d’agences qui ne servent à rien si ce n’est à caser une clientèle politique…

L’argent en circulation au Sénégal ne profite pas au secteur privé national. Les milliards que nous empruntons aux bailleurs de fonds vont directement dans les caisses de certaines sociétés étrangères qui s’occupent des grands travaux. L’argent ne reste pas dans ce pays d’où une croissance résolument extravertie de manière chronique. On a beau s’attaquer à Amadou Bâ mais il faut être logique. Il y a des gens tapis au sein de l’Apr qui pour solder des comptes personnels avec Amadou Bâ veulent lui faire porter le chapeau. Mais cette tentative de manipulation ne passera pas. La culpabilité est partagée, elle est collective encore une fois. Macky Sall doit faire très attention aux faucons du Palais qui lui ont fait ouvrir énormément de fronts qui risquent de lui être fatal. Le Sénégal a d’autres priorités que d’être dans une logique de guerres à n’en plus finir.

Suivez et aimez-nous: