Présidentielle : Vers la crise de nerfs entre apéristes et socialistes dans le comité électoral Benno de Fann-Point E-Amitié ?

0
66
Eugène Babacar Niox, responsable politique PS dans la commune

Après une deuxième réunion qui a pu conduire difficilement à l’installation du comité électoral de la mouvance présidentielle Benno Bokk Yakaar dans la commune de Fann – Point E – Amitiés, force est de constater que c’est toujours l’impasse.

Les responsables socialistes de la commune ont décrié l’attitude des responsables de l’APR qui mettent tout en œuvre pour faire échouer la dynamique unitaire de la mouvance présidentielle.

Selon Eugène Babacar Niox, responsable PS de la commune : « On ne saurait pas mieux s’y prendre si on voulait saboter l’énorme travail accompli par les responsables au plus haut niveau de la mouvance présidentielle.  Sous l’impulsion du Président Macky Sall, la coalition BBY a réussi à réunir les responsables de tous les partis alliés autour d’un idéal commun : la réélection de leur candidat dès le 1er tour. Ils ont tous réussi à construire et à s’approprier un partenariat et un compagnonnage cohérents et véridiques qui devraient nous permettre d’atteindre cet objectif ».

« Il faudrait que cet exemple donné par les responsables au plus haut niveau puisse être suivi à la base. Dans notre commune qui est de sensibilité fortement socialiste, cela n’est pas le cas aujourd’hui et nous le regrettons fortement. Nos camarades socialistes prendront leurs responsabilités comme ils l’ont toujours fait. Nous nous retirerons purement et simplement de ce processus si nos alliés de l’APR ne changent pas d’attitude », poursuit-t-il.

Un autre responsable socialiste Cheikh Ben Cissé, quant à lui, accuse les responsables APR Abdou de volontairement tenter d’exclure les alliés du processus de mise place et de fonctionnement du comité électoral. « Nous ne battrons pas campagne dans ces conditions et nos militants seront informés de notre position. Les responsables de l’APR doivent comprendre que nous avons le même objectif : la réélection du Président Macky Sall au soir du 24 Février. Il ne faudrait pas commettre la même erreur que lors de l’élection législative où nous sommes partis en rangs dispersés toujours à cause du manque de considération pour les alliés de la part de ces responsables et nous avons vu le résultat : la coalition BBY a perdu dans notre commune ».

Même son de cloche pour Malick Diallo également responsable socialiste de la commune : « Nous dégageons toutes responsabilités sur le naufrage qui arrivera à la majorité présidentielle dans notre commune lors de l’élection du 24 Février et qui sera causé par la mésentente dans les rangs de la mouvance présidentielle du fait du mépris des responsables de l’APR à notre égard ».

Pour éviter une cassure de cette mouvance qui peut être préjudiciable au candidat sortant, Macky Sall, les responsables socialistes de la commune Fann – Point E – Amitiés appellent leurs alliés apéristes à la raison et à l’unité, « seul gage d’une réélection de leur candidat » au soir du 24 février.

Tract.sn n’a pas encore pu recueillir la version et la réaction de Karim Fofana, coordonnateur apéristes du comité électoral de la commune. Nous les publierons dès que nous parviendrons à le joindre.

Suivez et aimez-nous: