Le FRAPP n’a pas mis du temps pour apporter sa réplique contre les allégations du député Aliou Dembourou Sow appelant ses partisans à prendre les armes contre les détracteurs du 3ème mandat du Chef de l’Etat. En effet, le Mouvement FRAPP entend déposer, a déposé ce matin une plainte contre le député APR du Ranérou-Ferlo devant le Procureur de la République. L’objet de la plainte est « une dénonciation pour appel au meurtre, incitation à la violence, au crime de masse ».

les activistes chargent le Parquet à s’autosaisir contre ces propos qu’ils considèrent « graves ». Des « propos jugés graves » par le Mouvement des activistes qui dénonce les éléments « constitutifs de crime de masse, du crime contre l’humanité, des attaques ciblées contre des populations bien déterminées, de l’atteinte à l’ordre public, de l’atteinte à la sûreté de l’État et à la sécurité publique, et de l’atteinte à la paix civile » qui sont manifestes dans les déclarations du député de l’APR.

« Le Sénégal ne peut pas juger sur son sol Hissene Habré pour des histoires de crime de masse et permettre que sur son territoire un Sénégalais tienne des discours ethnicistes, haineux. Adja Astou Cissé de la 7 TV avait été convoquée pour beaucoup moins que cela. Le FRAPP ne cautionnera pas un deux poids deux mesures au Sénégal et ne fermera pas les yeux devant un appel à un génocide juste pour la réalisation du funeste projet anti démocratique, illégal et illégitime du 3e mandat du président Macky Sall », a déclaré le porte-parole du FRAPP.

Aidara KARARA

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20