L’ONG islamiste JAMRA, soutenue par 48 autres organisations autoproclamées de « défense des valeurs morales au Sénégal », a déposé, hier, une plainte sur la table du président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Babacar Diagne. C’est pour dénoncer ce qu’ils appellent la « série perverse Infidèles », dont ils demandent l’interdiction. «Comme le rappelait souvent le regretté Pr Assane Sylla, lorsqu’on vit en société ‘agir librement, c’est agir en responsable. Il n’y a pas de moralité là où il n’y a pas de responsabilité individuelle’. Or, cette série perverse, « Infidèle » banalise ce qu’il y a de pire dans la vie normale de tout adulte responsable : le mensonge systématique, la fornication décomplexée, l’adultère, la violence, l’arrogance, la vulgarité. Bref, le contraire de la base même de notre système social, culturel et identitaire ! Que nous nous devons tous de sauvegarder jalousement », ajoute l’organisation.

«JAMRA et ses alliés ne sont donc pas contre l’exercice de la créativité audiovisuelle locale. Bien au contraire. Mais se font plutôt le devoir de dénoncer ces minables ‘roy-dax’ (mimétismes), qui ont déjà suffisamment fait perdre à notre jeunesse des repères culturels fondamentaux. Comme les lois de ce pays nous en donnent le droit, JAMRA et ses 48 alliés se sont donc constitués partie plaignante, et ont désigné comme chef de délégation, pour le dépôt de la plainte, l’honorable Serigne Bassirou Mbacké Cheikh Astou Fall, neveu du Khalife de Touba Serigne Mountakha Mbacké et arrière-petit fils de Cheikh Ibra Fall», informe le communiqué. D’après le document, « le président Babacar Diagne, après avoir déclaré ‘recevable la plainte’, visant trois séries, ‘Infidèles’, ‘Rèwolène’ et ‘Nickelodéon’, a entendu, ce jeudi 06 août 2020, pendant deux tours d’horloge, entouré de ses conseillers, les mandataires des 48 organisations plaignantes, dont la parole était confiée à JAMRA. Et qui n’excluent pas d’organiser une marche nationale de protestation, précédée d’une tournée de sensibilisation auprès des cités religieuses. Le déroulement de ce plan d’actions est fonction du traitement qui sera réservé à leur requête». Le communiqué annonce que «la partie adverse sera, quant à elle, entendue à son tour le lundi 10 août prochain. Le CNRA entrera ensuite en conclave, avant de rendre publique sa délibération».

Sorce Voxpop

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20