Le téléthon, annoncé par Barthélemy Dias, pour venir en aide aux déguerpis de Terme-Sud, à Ouakam, ne laisse pas insensible le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA). La structure susmentionnée, qui ne veut pas que cette initiative, prévue sur la SEN TV, soit politisée, a pris les devants.

Babacar Diagne, président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), a saisi, par une correspondance datée du 13 octobre 2020, Bougane Guèye, Président Directeur général de D-Média, pour lui demander de respecter la réglementation en vigueur, concernant le téléthon que sa télévision compte organiser, le 17 octobre prochain, en collaboration avec Barthélemy Dias, en faveur des déguerpis de Terme-Sud.

«Monsieur le Président Directeur général, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a pour mission de veiller au respect de la règlementation applicable à la communication audiovisuelle. En conséquence, il attire l’attention de la Sen-Tv sur le téléthon qu’elle compte organiser le samedi 17 octobre 2020. Le CNRA précise que l’objectif déclaré ou avancé par l’émission, de déclencher des élans de cœur solidaire, doit se faire dans le respect de la réglementation», lit-on dans la correspondance précitée.

Babacar Diagne d’ajouter à l’endroit de Bougane Guèye : «Selon le cahier des charges applicable au titulaire d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée de droit sénégalais : le titulaire veille à ce que les émissions d’information politique et générale qu’il diffuse, soient réalisées dans des conditions qui garantissent l’indépendance de l’information, notamment à l’égard des intérêts économiques des actionnaires… (article 16) ; Les journalistes, présentateurs, animateurs ou collaborateurs d’antenne, veillent à respecter une présentation honnête, impartiale et objective, des questions et sujets traités, et assurer l’expression des différents points de vue (article 17) ; Le titulaire s’engage à ce qu’aucune émission qu’il diffuse ne porte atteinte à la dignité de la personne humaine».

«Le téléthon ne peut aucunement être une émission politique»

Diagne rappelle également au patron de D-Média, que la vie privée, l’image et la réputation de la personne humaine doivent être respectées.  «Le titulaire veille à ce qu’il soit fait preuve de retenue dans la diffusion d’images ou de témoignages susceptibles d’humilier les personnes, et à ce que soit éviter la complaisance dans l’évocation de la souffrance humaine (…). Le titulaire fait preuve de prudence, lorsqu’il diffuse des informations ou des images concernant une victime ou une personne en situation de péril ou de détresse», écrit, en outre, Babacar Diagne.

Pour finir, l’ancien Directeur général de la Télévision nationale, attire l’attention de Bougane Guèye sur le fait que «le téléthon ne peut aucunement être une émission politique». Tout en l’invitant fortement au respect de la réglementation.

Adama Aïdara KANTE

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20