Traire les clients comme des vaches : les routiers des Baux Maraîchers se livrent à leur vice favori en cas d’afflux

0
135

Les activités ont redémarré hier dimanche à la gare des baux maraîchers, après trois mois de fermeture, pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Le transport interurbain a donc repris, suite à de vives revendications des acteurs du secteur du transport. Comme en veille de Magal de Touba ou de tout grand rassemblement nécessitant la sortie de flux important de clients de Dakar, les chauffeurs ont déjà fini de faire monter les prix au plafond, selon les clients. Ce que les chauffeurs nient mollement, en dépit de tout vraisemblance.