Un politicien au porte-parolat? Les marabouts tidianes et la politique, une longue histoire fleurie

0
76

Comme Tract l’annonce dans un article ce samedi 27 juin, c’est bien sûr Serigne Mansour Sy Djamil, en raison de sa filiation et de sa primauté dans sa branche familiale, qui sera bientôt désigné comme nouveau porte-parole du Khalife général des tidianes. Or, « Djamil » est un policien actif : député dans la précédente législature, il est à la tête de la formation politique Bees du ñakk (Un jour viendra ). A 73 ans, après avoir travaillé dans une banque, Djamil reste un homme politique ancré dans des convictions de gauche, qui ne semblent pas paradoxales à cet aristocrate maraboutique. Toutefois, la politique active et la dignité maraboutique n’ont jamais semblé incompatibles à Tivaouane. Le précédent Khalife général Al Makhtoum a créé un parti politique dans les années 60 sous Senghor, qui le fera emprisonner un temps pour activités politiques. Le fils d’Al Makhtoum, Serigne Moustapha Sy, est la figure morale du parti islamisant PUR, qui a présenté un candidat à la présidentielle de février 2019, en la personne d’Issa Sall. Depuis, Moustapha Sy a repris le contrôle total sur le PUR dans lequel Issa Sall est marginalisé et cornérisé, s’il n’en est pas tout simplement exclu. Moustapha Sy aura aussi tâté de la prison sous Abdou Diouf. Si Djamil n’est pas passé par la case prison, le 23 juin 2011, lors de la manifestation populaire monstre contre la troisième candidature présidentielle forcée d’Andoulaye Wade et son gaguesque projet de ticket, le président du PUR avait été aux premiers rangs et n’a dû de ne ne pas être molesté par les policiers que grâce à son exfiltration par ses militants dans une voiture, sur la place Washington.

Damel Mor Macoumba Seck

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20