Abdoulaye Wade : le Débarquement !

1
85

Wade père débarque donc aujourd’hui jeudi 7 février à Dakar, par l’aéroport de Diass. Il s’offrira ensuite un bain de foule – marche « bleue de chauffe », entre l’aéroport et le siège du PDS sur la VDN, en passant par Rufisque, Pikine, Guédiawaye et les Parcelles Assainies. Abdoulaye Wade ne manquera pas d’appeler les populations qui sortiront sur le passage de son convoi à empêcher la présidentielle, dont il exige le report.

C’est le vendredi 1er février, que le comité directeur du PDS, sous la signature de son coordonnateur Oumar Sarr, a diffusé un communiqué estampillé « Urgent », reçu par Tract.sn. Le PDS y informe que le Président Abdoulaye WADE, Secrétaire Général National du parti, arrivera de Paris, par vol spécial, ce jeudi 7 février 2019 à 15 heures, à l’aéroport International Blaise Diagne.

Toutefois, il est porté à la connaissance des populations que l’accueil ne se fera pas au niveau de l’aéroport.

En venant de Diass, le Président Wade passera notamment dans les villes de Rufisque, Pikine, Guédiawaye et s’arrêtera dans plusieurs communes de la ville de Dakar.

L’itinéraire et les heures de passage dans les différentes escales seront communiqués ultérieurement.

Toutefois, il n’est toujours pas fait état d’un retour de Wade fils. Karim Wade viendra, viendra-t-il pas ? Plus personne ne le sait, sauf l’intéressé.

A défaut du fils, nous aurons droit au père Wade, bien décidé, lui, à peser de tout son poids perturbateur sur cette campagne présidentielle. Si Abdoulaye Wade doit donner une consigne de vote en faveur d’un candidat (Idrissa Seck ou Ousmane Sonko), il ne le fera qu’à la veille de l’élection. La position officielle du PDS reste à ce jour « d’empêcher la tenue des élections par tous les moyens ». Ce qui nous semble toutefois, à Tract.sn, au-dessus de ses moyens. Tant les populations sénégalaises sont habituées à régler pacifiquement les contradictions paroxystiques des acteurs politiques par le simple moyen de leur bulletin de vote glissé dans l’urne.

1 COMMENTAIRE

  1. Il a cessé de nous faire rêver. Qu’il prenne sa retraite, un point un trait!
    Fin de la récréation après toutes les casseroles qu’il nous a laissé : liquidation d’air Sénégal international par exemple (tchim)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: