Avec sa bourde, le DG limogé de Dakar Dem Dik avoue-t-il que Khalifa Sall a été victime d’un complot de la majorité présidentielle ?

0
233

Directeur général de Dakar Dem Dik débarqué en conseil des Ministres mercredi dernier, l’ex – avocat Moussa Diop a été victime de son commentaire expéditif sur l’éventualité d’un troisième mandat de Macky Sall : ce serait un putsch constitutionnel, selon lui, dans ses déclarations sur un plateau télé. Limogé, Moussa Diop a remercié Macky Sall de sa confiance passée, dans un post Facebook, qu’il a signé au nom de son parti Alternance Générationnelle (AG/Jotna) et comme coordonnateur de la coalition Macky 2012. Le hic c’est que les syndicalistes de DDD disent que Diop a été limogé pour mauvaise gestion avec un rapport imminent qui ferait de lui un possible justiciable et ses camarades de Macky 2012 disent que les déclarations et la signature de Moussa Diop ne les engagent pas. Courroucé par cet hallali, Moussa Diop a déclaré ce samedi qu’il « n’est pas Khalifa Sall ». Une façon de dire que l’on ne le mouillera pas avec des dossiers susceptibles de le conduire en prison. Une manière aussi, pour celui qui était jusqu’ici un tenant de la majorité présidentielle, d’avouer que celle-ci a monté une cabale contre lex maire Khalifa Sall pour le faire tomber, dans l’affaire dite de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20