La diva du mbalakh conforte la position du développeur immobilier Atepa dans sa présumée affaire de mœurs. Accusé de chantage par Aby Ndour, Pierre Goudiaby Atépa peut compter sur une autre artiste pour davantage laver son honneur. Coumba Gawlo SECK vient de se porter à la rescousse de la défense de celui qu’elle appelle « tonton ». 
« Ah moi je connais très bien tonton Pierre. J’ai entendu les rumeurs, mais j’avoue que c’est quelque chose qui m’a beaucoup surpris, parce que je connais bien Pierre Goudiaby Atépa. Pierre, moi je l’ai connu quand j’avais 14 ans. A l’époque, il y avait la troupe Atépa dont je faisais partie. Pour vous dire, de 1986, quand j’ai connu Pierre à 2020 cela fait 34 ans. En 34 ans rien n’a changé », soutient la diva. Poursuivant, Coumba Gawlo Seck assure que c’est un homme qui lui a toujours montré beaucoup de respect, autant de considération, de générosité et d’admiration. 
« J’appartiens à une famille modeste et depuis que j’ai démarré ma carrière, Pierre m’a toujours soutenu. Je ne vais pas avoir la prétention de dire qui je suis, mais je peux revendiquer de faire partie des personnes qui connaissent mieux ou plus Pierre Goudiaby Atépa. Parce que cela fait 34 ans d’amitié, de respect et de sympathie. J’avais 14 ans, vous vous rendez-compte. Et j’allais avec mon père lui rendre visite dans ses bureaux à Mermoz, quand je démarrai ma carrière. Et il m’a toujours soutenu. Vous vous rendez compte à l’époque, en 1986, il me donnait de l’argent pour booster ma carrière. Et la plus petite somme qu’il me donnait variait entre 2 et 3 millions de francs », explique l’ambassadrice du FNUAP. Très loquace envers son bienfaiteur, Coumba Gawlo Seck indique qu’elle fréquente même la famille d’Atépa.

Tract

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20