En conférence de presse, le député Mamadou Lamine Diallo de Tekki dénonce une dette aux entreprises de 26 milliards du PUDC ( reportage texte et photos de Cheikh Diallo)

0
33

La polémique sur la dette que le Programme d’urgence communautaire (Pudc) devrait à des entreprises sénégalaises n’est pas encore estompée. Mamadou Lamine Diallo du mouvement Tekki a, ce mardi, animé une conférence de presse pour revenir sur cette dette.

Le député est formel dans sa déclaration. Selon lui, le gouvernement doit 26 milliards de francs Cfa aux entreprises qui ont réalisé les travaux du Pudc et non 9 milliards comme on le prétend. «Voici la situation telle qu’elle se présente : 26 milliards sont dus à plus de 10 entreprises sénégalaises.

Ces dernières, n’ayant pas reçu une avance pour le démarrage des travaux, ont fait des prêts bancaires pour exécuter le travail. Mais, aujourd’hui, elles ne sont pas payées parce que le Pnud a disparu, il n’est plus là», a déclaré le parlementaire qui estime que ce programme gouvernemental est en faillite.

Ainsi, il annonce  une saisine de l’administration du Pnud, afin de permettre à ces entreprises de rentrer dans leurs fonds. «Je vais écrire à l’administrateur général du Pnud pour lui demander de payer aux entreprises sénégalaises. J’en ferai également une copie aux institutions suivantes : le Fonds monétaire international, qui surveille nos finances publiques, mais aussi la Banque africaine de développement, qui a soutenu le Pudc,  la Banque islamique du Sénégal, qui veut soutenir le Pudc, et le Fonds saoudien, qui veut également soutenir le Pudc», s’engage M. Diallo, non sans dénoncer la violation grave du Code de transparence des finances publiques. Ainsi, il demande au directeur général du Programme d’urgence communautaire de s’excuser publiquement ou de partir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: