Lala Kamara : « Battue puis étranglée pour de l’argent », révèle l’interrogatoire de l’assassin présumé

0
118

Battue puis étranglée pour de l’argent. C’est ainsi qu’est morte Lala Kamara, âgée de 26 ans et originaire de Ponte San Marco en Italie, qu’elle avait rejoint à l’âge de 4 ans en provenance de Kaolack. Avant de s’installer à Manchester depuis trois ans, pour réaliser son rêve de devenir infirmière. Un seul homme est désormais accusé du meurtre, pas deux comme l’avaient dans un premier temps indiqué les journaux anglais : Le jeune Sénégalais Mustapha Dia, qui aura 22 ans en aout prochain.

Le jeune homme, déjà entendu par les juges et soumis à une détention provisoire, connaissait Lala et, pendant un certain temps, il aurait également partagé avec elle et d’autres garçons l’appartement de la banlieue de Manchester où la jeune femme de 26 ans avait été retrouvé mort samedi soir.

Les détails de l’enquête ne sont pas encore complets. Selon des rapports de membres de la famille, Lala aurait été attachée les mains derrière le dos, battue et finalement étranglée. Pour le père de la jeune fille, qui a pris l’avion pour Manchester immédiatement après le crime, ce serait un vol avec violence qui aurait abouti à un meurtre. Une hypothèse (pour le moment) ni confirmée ni démentie par les enquêteurs, qui maintiennent la réserve la plus stricte. De nouveaux détails pourraient ressortir de l’interrogatoire auquel Dia sera soumis dans les prochaines heures, ainsi que des résultats de l’autopsie.

L’alarme a été déclenchée samedi vers 22h30: apparemment, sa colocataire aurait demandé de l’aide. Quand l’ambulance est arrivée, il était trop tard. Le cœur de Lala n’a jamais recommencé à battre. Immédiatement, deux jeunes hommes que la fille connaissaient ont été arrêtés. Outre Dia, un Sénégalais de 25 ans était également sur les lieux du crime: les preuves à sa charge étaient insuffisantes et il a été relâché ces dernières heures.

À Ponte San Marco, où Lala a grandi, il y a tant d’incrédulité. À la maison, la mère attendait désespérément le frère aîné Ibrahim, âgé de un an de plus, et son jeune frère qui est son cadet de 5 ans.

Depuis trois ans, Lala s’était installée en Angleterre, d’abord à Londres (comme jeune fille au pair), puis à Manchester. Elle rêvait de devenir infirmier. Lundi, elle devait commencer à travailler dans un hôpital de la ville anglaise: un rêve brisé par la cruelle réalité. Des amis et anciens camarades de classe se souviennent d’elle pour sa gaieté, son humeur ensoleillé et son éternel sourire , mais aussi pour sa forte détermination. Des centaines de personnes sont attendues pour la cérémonie religieuse qui se tiendra ce samedi 16 marsi, dans un hangar situé rue Via Molini, 32 à Lonato, de 10 à 17 heures. Il y aura également les maires de Lonato et de Calcinato. La dépouille mortelle sera ensuite rapatriée au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: