La perte de tant de vies noires suite à la brutalité policière sur fond de racisme, n’a pas laisse indifférentes beaucoup de personnalités américaines dont l’ancien locataire de la Maison Blanche, Barack Obama, qui a saisi l’évènement tragique de la.mort de George Floyd pour réagir. Dans une vidéoconférence, il salue la réalité d’une reconnaissance que mieux peut être fait et évoqué la possibilité d’une réforme nationale et aussi locale de la police, en lançant un appel aux maires.

L’ex-président américain s’est exprimé pour la première fois ce mercredi 3 juin en vidéoconférence sur la vague de protestation qui secoue le pays, depuis la mort d’un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc à Minneapolis. Barack Obama voit motif à espérer dans cette large mobilisation, à l’inverse de Donald Trump qui continue de dénoncer un mouvement manipulé par des groupes aux intentions malfaisantes.
Une tragédie. C’est ainsi que Barack Obamaa qualifié la mort de Georges Floyd, et celles de plusieurs autres noirs américains tués par la police ces derniers mois, dont l’ex-président a cité les noms. Mais résolument optimiste, Barack Obama voit de quoi espérer dans le mouvement qui a jeté des centaines de milliers d’Américains dans la rue, rapporte notre correspondante à Washington, Anne Corpet.
« Il y a un changement d’état d’esprit qui s’installe, a souligné le prédécesseur de Donald Trump. Une plus grande reconnaissance que nous pouvons faire mieux. Et c’est le résultat direct de l’activité, de la capacité d’organisation, de mobilisation, de l’engagement de tant de jeunes à travers le pays, qui se sont mis en première ligne pour faire la différence. Et je veux juste leur dire merci. »
Réformes locales de la police
Pour l’ancien président américain, ce changement pourrait aussi aboutir à des réformes au niveau national mais aussi au niveau local. « J’exhorte chaque maire dans ce pays à revoir ses politiques en matière d’usage de la force avec des membres de leur communauté et à s’engager à rendre des comptes sur les réformes promises », a-t-il déclaré.
Quelques minutes après l’intervention de Barack Obama, Donald Trump était interrogé sur Newsmax, un site ultra conservateur. « En ce moment, le pays a besoin de la loi et de l’ordre, a déclaré le président, parce qu’il y a beaucoup de gens nocifs qui utilisent la mort de Georges Floyd pour faire de mauvaises actions. » Deux visions radicalement opposées des foules qui continuent de battre le pavé américain pour demander plus de justice..

Tract.sn (avec média)

Suivez et aimez-nous:
fb-share-icon0
Tweet 20